Steve Nash fête ses 44 ans !

Posons le décor, Steve Nash est probablement l’un des meilleurs joueurs NBA à n’avoir jamais gagné une bague. Il avait tout pour lui sauf peut-être le physique : shoot de qualité, finition près du panier au top, playmaking et capacité de passe irréelle. Retraçons le parcours de ce meneur de génie.

Draft et début de carrière difficile

L’aventure basket de Nash commence en Colombie-Britannique au Canada (lui étant né en Afrique du Sud à Johannesburg). Il découvre le basket en tant que pivot. Repositionné meneur, il est sélectionné en 15ème place du premier tour de la draft 1996 (à côté de joueurs tels que Allen Iverson, Ray Allen ou Kobe Bryant) par les Suns de Phoenix. Le début de carrière de Steve Nash est difficile vu qu’il arrive comme au mieux meneur remplaçant derrière Jason Kidd. Devant son manque d’importance il est échangé aux Mavs après seulement 2 ans contre un choix de draft (qui permettra aux Suns de draft Shaun Marion) et des snickers.

Dallas pour se libérer

Steve Nash peut donc continuer sa post-formation dans une équipe en reconstruction en tant que meneur titulaire. Après deux ans à végéter dans les tréfonds de la ligue, les Mavs de Don Nelson (son coach) arrachent les Playoffs en 2000-2001. Et le meneur canadien est un artisan de cette saison avec une saison régulière à 15 pts et 7 passes décisives de moyennes. Les saisons suivantes seront similaires pour Dallas, de bonnes saison régulières (toujours en progression) mais des stops assez tôt en playoffs.

Suns, Run & Gun

Après 4 ans à Dallas, Nash décide de retourner à Phoenix via la Free Agency. Et là c’est l’explosion, il devient le maître à jouer de l’équipe D’Antoni. il est devenu l’expression du “Run & Gun” sur le terrain. Entouré de Stoudemire, Joe Johnson, Shaun Marion mais aussi rejoint par des joueurs comme Boris Diaw plus tard. Résultat l’un des plus grandes progressions d’une équipe en terme de victoire (33), D’Antoni est élu Coach of the year et Nash est élu MVP (premier canadien) avec des stats de 15.5 pts 11.5 ast. La philosophie d’Antoni est simple, il encourage ses joueurs à prendre presque le premier shoot disponible (“seven seconds or less”) pour empêcher la défense adverse de poser sa défense. Cette première saison se terminera en finale de conférence avec les Spurs. il sera également MVP en 2006 et sera meilleur passeur de la ligue 3 années de suite.

Les finales de conférences, le plafond de sa carrière

Après 2008 et le départ de coach D’antoni, L’identité de l’équipe change. Les Suns font un mouvement pour acquérir Shaquille O’Neal pour apporter plus de leadership à l’équipe et voir enfin les finales NBA. après une nouvelle élimination en Playoffs face aux Spurs, Alvin Gentry ressort les vestiges de Run & Gun de Mike D’Antoni et remet l’attaque au centre du projet de jeu. Tout en restant parmi les meilleures équipent de la conférence Ouest, les Suns de Nash ne passeront jamais les finales de conférence même après les trade du Shaq et du Stoud. En juillet 2012, Steve Nash est tradé aux Lakers dans le but de former un big three avec Kobe et Dwight.

Une fin en dents de scie

Son passage à Los Angeles ne sera jamais aussi étincelant qu’à Phoenix. les blessures l’empêcheront de donner sa pleine mesure. Steve Nash réussira tout de même à finir troisième meilleur passeur de l’histoire derrière Stockton et Jason Kidd. Il annonce le 21 mars 2015 après presque un an sans jouer sa retraite.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*