Tony Yoka fête ses 26 ans !

Tony Yoka - Getty Images

Né le 28 avril 1992 à Paris, Tony Yoka est un boxeur professionnel français évoluant dans la catégorie des poids lourds et super-lourds.

A seulement 6 ans, Tony Yoka débute la boxe avec son père, un boxeur professionnel originaire du Congo. Il intègre son premier club à 8 ans où il sera entraîné par son père jusqu’à ses 16 ans. Par la suite, il rejoint l’un des meilleurs clubs en France, le BA des Mureaux. En 2009, alors qu’il n’a que 17 ans et déjà un gabarit impressionnant, Tony intègre l’INSEP. C’est à partir de là que tout va s’enchaîner pour le prodige français de la boxe : les titres, la suprématie au niveau national et une qualification en WSB  pour les JO de Londres de 2012.

Il attire d’abord l’attention en devenant vice-champion du monde junior en 2010 à Singapour. Puis, en 2012, il est sacré champion de France de boxe amateur dans la catégorie des poids super-lourds. Cette même année représente également sa première participation aux JO, où il s’inclinera dès le premier tour. Cette défaite reste une énorme désillusion pour le jeune boxeur qui visait la médaille olympique. Cependant, Tony Yoka ne va pas s’arrêter là et continue de progresser les années suivantes. En 2014, il est de nouveau champion de France amateur avant d’être sacré, un an plus tard, champion du monde amateur à Doha.

Sur sa lancée, il remporte la médaille d’or aux JO de Rio en 2016, une médaille qu’il partage avec sa compagne , Estelle Mossely, médaillée d’or lors des JO 2016 également. Désormais connu et reconnu par le grand public, Tony Yoka décide de passer professionnel avec comme objectif annoncé de devenir le premier champion du monde poids lourd français. Auteur de quatre combats pour autant de victoires à l’heure actuelle, sa carrière reste néanmoins perturbée par une suspension d’un an avec sursis suite à des manquements à la réglementation antidopage.

Le 28 avril est également le jour d’anniversaire d’autres sportifs connu, tels que l’entraîneur de football argentin Diego Simeone (1970) ou encore le cycliste britannique Bradley Wiggins (1980).

A propos de Clément Beaume 68 Articles
Je suis un passionné de sport et de basket plus particulièrement. Je partage ici ces passions dans l'ambition de devenir journaliste sportif. Ball is life !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*