[TOP/FLOP] Des Raptors toujours au sommet et des Rockets en perdition

James Harden et les Rockets sont actuellement dans le dur ... (photo : NY Post / Getty Images)

Aujourd’hui, c’est mardi ! Et le mardi, c’est top/flop ! On se retrouve donc pour la quatrième édition NBA des tops flops cette saison.

Les tops 

Toronto Raptors – Excusez-nous de nous répéter, mais les Raptors sont très, très forts cette saison. A l’heure où sont écrites ces lignes, les Raptors n’ont toujours perdu qu’un seul match (contre les Bucks) et sont sur une nouvelle série de six victoires d’affilée. Le front office des Raptors est vraiment à saluer pour ce succès. Avoir le cran de renvoyer Dwane Casey malgré plusieurs saisons de succès, plus les ajouts de Danny Green et Kawhi Leonard (qui ne joue pas les back-to-back) ont vraiment permis à cette équipe de passer un cap, et elle est aujourd’hui sur les bases d’une saison à plus de soixante-dix victoires !

Portland Trail Blazers – Après des premiers matchs pas toujours convaincants, les Blazers semblent définitivement lancés. Actuellement sur une série de quatre victoires d’affilée, Portland, mené par le duo Lillard/C.J, est remonté à la deuxième place de la Conférence Ouest avec des victoires contre Boston et Milwaukee notamment. Pour l’instant, l’équipe fait taire les critiques et les doutes qui existaient avant la saison.

Memphis Grizzlies et Sacramento Kings – Tout comme les Nets la semaine dernière, il faut prendre le temps de saluer les efforts de ces deux équipes cette saison. Si tout est loin d’être parfait pour les deux équipes, elles évoluent à un bien meilleur niveau qu’espéré en début de saison, beaucoup de monde attendant ces équipes au fond de la Conférence Ouest. Si les deux équipes continuent à ce rythme, elles pourraient jouer les trouble-fête dans la course aux play-offs.

La compétition dans la Conférence Est –La Conférence Est serait-elle (enfin) entrain de redevenir compétitive ? En effet, avec des équipes telles que Boston, Toronto, Indiana, Milwaukee et Philadelphie, le haut de la Conférence Est est plus disputé que jamais, et ces cinq équipes semblent avoir une chance réaliste d’atteindre les Finales NBA. Si le ventre mou de l’Est reste plutôt faible et la Conférence Ouest reste sans doute plus forte, l’enthousiasme pour la Conférence Est est au plus haut depuis des années, et c’est une très bonne chose.

Les flops 

Houston Rockets –Ils ont évité les flops la semaine dernière, mais là, Houston a réellement un problème. En début de saison, rien n’allait, de l’attaque à la défense. Si la défense va mieux, l’attaque semble toujours sur courant alternatif. Le résultat, seulement cinq victoires pour sept défaites pour une équipe attendue au sommet de la Conférence Ouest. De plus, l’équipe a le déshonneur d’avoir le plus petit total de points marqué en un match cette saison avec quatre-vingt contre Oklahoma City jeudi. Pour la deuxième meilleure attaque de la saison dernière, cela fait tâche. Le pire, c’est ce cela n’est même pas la chose la plus tragique se passant à Houston cette semaine.

Carmelo Anthony –Quelle tristesse ! La carrière NBA de Carmelo Anthony semble toucher à sa fin, et de manière beaucoup plus abrupte qu’anticipé. En effet, ce week-end, Adrian Wojnarowski (ESPN) annonçait que Melo et les Rockets étaient en discussion sur le rôle du joueur avec l’équipe pour le reste de la saison.

Cela s’explique notamment par la réticence de Melo à sortir du banc, son absence d’apport défensif et son irrégularité en attaque : lors du fameux match face à Oklahoma City, Melo a accumulé deux points à 1/11 au tir. Pire, Melo accumule plus de tirs ratés que de rebonds, passes décisives, interceptions et contres … combinés. Cela pourrait donc mener à la fin d’Anthony avec les Rockets, car selon Marc Stein (NY Times), “Anthony a été informé que son bref temps avec les Rockets toucherait bientôt à sa fin”. 

Kyrie Irving – Un flop qui n’a rien à voir avec les performances individuelles. Lundi, Jamal Murray (Denver Nuggets), vingt-et-un ans, dans sa troisième saison NBA, assène son record en carrière sur les Celtics, avec quarante-huit points. En fin de match, alors que la victoire des Nuggets est assurée et qu’il ne reste que quelques secondes, Murray tente un tir pour essayer d’atteindre les cinquante unités. Furieux face à ce soi-disant manque de respect, Kyrie décide alors de jeter le ballon du match dans les tribunes, privant le jeune des Nuggets d’un souvenir de cette performance. Pas très classe, et geste d’ailleurs sanctionné de vingt-cinq milles dollars d’amende. 


Heureusement pour Murray, un jeune fan est venu lui rendre ce trophée, et a été bien récompensé pour cela, un moment bien plus sympathique.

Minnesota Timberwolves – Enfin, le désastre est terminé. Au cas où vous vivez dans une grotte, nous avons couvert dimanche le transfert de Jimmy Butler vers Philadelphie, avec Justin Patton, contre Dario Saric, Robert Covington, Jerryd Bayless et un second tour de draft. Si la contrepartie est plutôt bonne étant donné la situation, et que l’impact de la perte de Saric est à surveiller côté Philadelphie, cela n’empêche pas la situation d’être ridicule pour les Wolves. Non seulement Minnesota reste sur cinq défaites d’affilée avec un niveau de jeu assez inquiétant malgré Derrick Rose et Karl-Anthony Towns, et est donc à la quatorzième place de la Conférence Ouest, mais lorsqu’on réalise que les Wolves ont plus ou moins transféré Zach LaVine, Kris Dunn, Lauri Markannen et Justin Patton contre Dario Saric et Robert Covington, le constat fait mal. En tout cas, Chicago, énormément critiqué après le transfert de Butler vers Minnesota, doit désormais bien rire. 

A propos de Lucas Heilmann 120 Articles
Passionné de foot depuis mon enfance et de basket depuis plusieurs années maintenant. Ici pour partager ses passions et ouvrir le débat. N'hésitez pas à me suivre sur twitter @LuScorpio68 ainsi que @agorasportsfr pour rester au courant de mes articles et de ceux des autres membres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*