[TOP/FLOP] NBA : La trade deadline change une vie…

On est mardi !! La trade deadline a été passée jeudi dernier. Nous allons donc consacrer cette édition des Top flop pour parler des vainqueurs et des perdants de la trade deadline.

PS : Ayant déjà été couvert la semaine dernière, nous ne parlerons pas ici du transfert de Kristaps Porzingis. Pour notre opinion sur ce transfert, veuillez vous référer au top flop de la semaine dernière ou au Dimanche Basket.

Les tops

Philadelphia 76ers : Commençons par le vainqueur le plus évident de la trade deadline. Les Sixers ont décidé de mettre tapis pour atteindre les Finales NBA cette saison. Le résultat de cela fut l’acquisition de Tobias Harris et Boban Marjanovic et Mike Scott contre Landry Shamet, Wilson Chandler, Mike Muscala et des tours de draft. De plus, l’équipe s’est débarrassé de Markelle Fultz contre Jonathon Simmons, un premier et un second tour de draft. Doté d’un nouveau Big Four Ben Simmons – Jimmy Butler – Tobias Harris – Joel Embiid, les 76ers sont passés d’une équipe solide à un véritable contender sans trop perdre de profondeur de banc. Attention cependant, Tobias Harris et Jimmy Butler sont tous les deux agents libres cet été et pourraient recevoir des contrats maximums que Phila pourrait ne pas offrir, sachant que Ben Simmons peut lui aussi être éligible à une prolongation de contrat cet été.

Milwaukee Bucks : Un seul mouvement pour Milwaukee lors de la trade deadline, mais un qui améliore encore le potentiel de destruction offensive de cette équipe. En effet, l’addition de Nikola Mirotic, un sniper sur le poste d’ailier-fort, est un très bon coup pour les Bucks, qui n’aura coûté à l’équipe que Thon Maker. Les Bucks sont déjà premiers dans la Conférence Est, et ce transfert ne fait que les inscrire davantage en tant que candidat sérieux aux Finales NBA.

Toronto Raptors : Comme les 76ers, les Raptors sont all-in sur cette saison. Après avoir essayé d’acquérir Marc Gasol ET Mike Conley contre Kyle Lowry et Jonas Valanciunas, Toronto a acquit le pivot espagnol contre Valanciunas, C.J Miles, Delon Wright et un second tour de draft en 2024, un prix relativement faible pour un des meilleurs pivots de la NBA. Il sera intéressant de voir comment l’espagnol, qui est tout de même relativement lent, va s’adapter dans une nouvelle équipe. Agent libre cet été, Gasol peut également prendre son option de joueur à vingt-cinq millions de dollars, ce qui pourrait compliquer la tâche des Raptors sur le marché des agents-libres, mais il pourrait être également un facteur décisif dans la conquête du titre NBA. Avec l’ajout de Jeremy Lin, qui a bénéficié d’un buy-out de la part des Atlanta Hawks, les Raptors s’inscrivent plus que jamais comme un des favoris aux Finales NBA.

Les flops

Los Angeles Lakers : Toutes ces spéculations pour pas grand chose. Après avoir proposé tous leurs jeunes pour Anthony Davis, les Lakers se retrouvent sans Sourcil, et sans doute avec des difficultés de vestiaire à venir. Si l’acquisition de Reggie Bullock était plutôt bien joué, transférer Ivica Zubac et Michael Beasley contre Mike Muscala n’a pas vraiment de sens. Les Lakers ont abandonné un de leurs jeunes au potentiel intéressant contre un shooteur sur les postes intérieurs en sortie de banc.

Memphis Grizzlies : La fin de l’ère Marc Gasol à Memphis était annoncée, et si les Grizzlies auraient pu s’en sortir bien moins bien dans le transfert de Gasol aux Raptors, le retour ne contenait ni jeune à potentiel ni futur premier tour de draft pour reconstruire. Abandonner JaMychal Green et Garrett Temple pour récupérer Avery Bradley paraît également cher payé face aux performances moyennes de l’ancien arrière de Boston, Detroit et des Clippers. Mike Conley a été conservé, dans le but d’aider Jaren Jackson Jr. à se développer et de gagner suffisamment de matchs pour concéder le premier tour de draft que l’équipe doit à Boston. Pour cela, il faudrait que l’équipe gagne suffisamment pour posséder un pick en dehors du top 8. Si l’objectif est affiché, il paraît tout de même compliqué.

Nik Stauskas et Wade Baldwin IV : En voilà deux qui ont pas mal bougé durant la trade deadline. La situation de ces deux joueurs est l’illustration parfaite du côté biseness de la NBA. Les deux joueurs ont été d’abord transférés de Portland à Cleveland contre Rodney Hood, puis de Cleveland à Houston contre Brandon Knight et Marquese Chriss, puis enfin à Indiana qui a coupé les deux joueurs. Si Stauskas a été récupéré par … les Cavaliers, Baldwin se retrouve aujourd’hui sans équipe, coupé pour la deuxième fois de sa jeune carrière après avoir été coupé seulement un an après avoir été drafté au premier tour de la draft 2016 par les Memphis Grizzlies. Des derniers jours fort peu agréables donc … .

A propos de Lucas Heilmann 127 Articles
Passionné de foot depuis mon enfance et de basket depuis plusieurs années maintenant. Ici pour partager ses passions et ouvrir le débat. N'hésitez pas à me suivre sur twitter @LuScorpio68 ainsi que @agorasportsfr pour rester au courant de mes articles et de ceux des autres membres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*