Triathlon : Poissy n’a rien laissé à ses adversaires

Dorian Coninx a fait la différence dans les derniers mètres contre le Norvégien Kristian Blummenfelt (crédit photo : Bruno Perrel, Le Télégramme)

Ce samedi 2 septembre, Quiberon accueillait la quatrième manche du Grand-Prix de France de triathlon. Cette année, la course était également support du titre de champion de France en individuel. Deux courses en une que Poissy a réglé en prenant les meilleures places.

 

L’après-midi démarrait par la course féminine. Le Poissy Triathlon lorgne sur une septième victoire consécutive au championnat de France par équipes. Le club francilien se présentait avec une équipe composée de la Néo-Zélandaise Andrea Hewitt, vainqueur à Embrun, de Cassandre Beaugrand, gagnante à Dunkerque et Valence, ainsi que de Léonie Périault, championne U23 en titre. Les Pisciacaises ont emporté cette quatrième manche et plaçant ces trois jeunes triathlètes sur le podium.

C’est donc Cassandre Beaugrand qui termine en tête et devient championne de France, pour la deuxième fois après 2014. Cette année-là, la jeune (20 ans) était également devenue vice-championne du monde juniors à Edmonton (Canada). Même résultat aux Mondiaux de relais mixte, à Hambourg (Allemagne), avec Audrey Merle, Dorian Coninx et Vincent Luis.

 

Coninx et Beaugrand à égalité avant Nice

Samedi, elle a mené la course qu’elle voulait. « A la sortie de l’eau, j’étais deuxième et j’ai pris place dans un groupe d’une vingtaine à vélo. J’en ai gardé sous le pied pour les cinq derniers kilomètres de course. Je suis contente que le podium soit 100% Poissy car on court ensemble avant tout. » Ses partenaires ne remettent pas en cause la victoire de la native de Livry-Gargan. « On a essayé de faire la course en équipe dans un premier temps, expliquait Andrea Hewitt. Quand Cassandre a accéléré, elle a rapidement pris de l’avance. » Léonie Périault n’est pas non plus surprise par ce résultat. « On a roulé ensemble mais, à pied, Cassandre est partie et on a vu qu’elle était au-dessus. Je savais qu’elle passerait devant quand on est sorties à égalité du parcours de vélo. »

Chez les hommes, c’est un autre membre du relais mixte de Hambourg qui a confirmé la domination de Poissy. Comme l’expliquait Dorian Coninx à l’issue de la course, il était au même niveau que sa partenaire avant l’étape de Quiberon (deux étapes remportées). Après le titre féminin, il n’avait pas le choix, il devait égaliser à trois partout. Il l’a fait et bien fait. « Il y avait tout le monde à Quiberon aujourd’hui et on était à armes égales. C’est sympa d’avoir gagné car je n’ai jamais obtenu de titre de champion de France, même dans les catégories de jeunes. Ce n’était pas l’objectif mais cela fait plaisir à deux semaines de Rotterdam (championnat du monde). »

 

Championnat du Monde à Rotterdam dans deux semaines

La course de Quiberon est toujours très rapide. « Il n’y a pas énormément de gros virages, précise le vainqueur du jour. Étonnamment, j’ai été soulagé quand Blummenfelt m’a dépassé lors du dernier tour à pied. J’ai décidé de lancer le sprint le plus tard possible pour ne pas le repasser trop tôt. Sinon, je savais qu’il s’imposerait. » Une tactique qui a fonctionné car l’an dernier, il avait terminé derrière le Norvégien et, cette année, il a pris sa revanche.

Le podium est complété par le régional de l’étape. Même s’il court pour Montpellier, Pierre Le Corre n’en oublie pas sa Bretagne. « Je suis satisfait et soulagé d’être encore sur le podium des championnats de France. Il m’a manqué un peu de rythme pour être plus haut. A pied, Dorian Coninx est parti très vite. Je n’ai pas réussi à revenir, contrairement à Kristian Blummefelt. En supériorité numérique, Poissy a bien bossé. J’ai préféré me concentrer sur Rotterdam car c’est compliqué d’avoir deux pics de forme en si peu de temps. Ici, il y a toujours du monde à m’encourager. C’est plaisant d’entendre son nom tout au long du parcours. »

Le programme emmène donc ces triathlètes vers Rotterdam (15-17 septembre) et la dernière manche du Grand-Prix par équipes (dimanche 24 septembre).

 

Les classements officiels

Course féminine : http://www.breizhchrono.com/detail-de-la-course/crs_id/10933/

Course masculine : http://www.breizhchrono.com/detail-de-la-course/crs_id/10934/

 

Pierre Le Goff

A propos de Pierre Le Goff 12 Articles
> J'aime le sport en général et le football en particulier > Je suis correspondant sportif pour le Ouest-France dans le Morbihan > Je joue au badminton > Je suis supporter du FC Lorient (même en Ligue 2).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*