Tyson Fury : Le retour du déchu !

Suite aux nombreuses victoires d’Anthony Joshua, Tyson Fury veut l’affronter. Connu comme une grande gueule, il n’a pas hésité à jouer la carte de la provocation en invitant Donald Trump à son possible combat contre Joshua.

Après le splendide combat entre Joshua et Takam, un ancien veut en découdre dans l’arène avec Joshua. Invaincu depuis 20 combats, AJ devient l’Homme à abattre. En conséquence, la demande de nouveaux prétendants ne sait pas faite attendre. A travers le réseau social favori de toutes les grandes gueules, Tyson Fury a tweeté le 31 octobre :

@realDonaldTrump d’après vous qui va gagner le combat Fury-AJ (Joshua, NDLR)? Vous pouvez m’accompagner, faire partie du plus grand combat de tous les temps

Ce nom ne vous dit sûrement rien de récent. Pourtant, il a été triple couronne en poids lourds IBF, WBO et WBA. Son dernier combat remonte à Wladimir Klitscko qu’il a battu en novembre 2015. Pourtant le surnommé « Gispy King » a valsé lorsqu’il a été mis en cause dans une affaire de consommation de cocaïne (dû à une dépression). Suite à des tests qui ont confirmé ses allégations, sa licence professionnelle lui a été retirée en octobre 2016. Le retour en force de Joshua l’agace fortement. Il veut reconquérir son trône. Sa volonté de revenir sur le devant de la scène a été plus forte qu’une retraite anticipée sur cette mauvaise image.

En effet, il ne voulait pas refaire une demande de licence puis il a changé d’avis. Son défi est de revenir en 2018 avec trois combats. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il en veut. Avec comme objectif d’affronter non seulement Joshua, il veut défier aussi le champion WBO Joseph Parker et le champion WBC Deontay Wilder. L’ancien maitre du ring a même déclaré sur sky sports :

 « Il n’y a que quelques hommes qui se tiennent entre moi et la gloire éternelle. Si je bats Wilder et AJ (Anthony Joshua), je serais sans aucune contestation le meilleur poids lourds de mon époque ».

Cependant, n’oublions pas que le showman de la provoc aura plus coriace à affronter. Au- delà de ses engouements médiatiques, on en oublierait presque sa convocation devant le juge de l’Agence britannique Antidopage…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*