Un bilan compliqué pour les barrages

Mercredi dernier, devant un stade vide, Toulouse avait fait un grand pas vers le maintien ; un maintien validé depuis ! (Crédit photo : Pascal Guyot/AFP)

Les barrages pour la Ligue 2 et la Ligue 1 ont occupé les deux dernières semaines. Finalement, le résultat est le même que si les clubs de Ligue 2 n’avaient pas joué les prolongations avec les pré-barrages. Les affaires – nombreuses – se sont mêlées : deux matches à huis-clos, des envahissements de terrain et des matches proches du water-polo.

 

Episode 1 – Mardi 15 mai : Le Havre – Brest (Pré-Barrage L2)

Le premier match voyait le quatrième recevoir le cinquième. Si la hiérarchie a finalement été respectée avec la qualification du Havre (2-0), la rencontre s’est conclut avec un carton rouge de chaque côté et les staffs entrant sur le terrain. Un avant-goût avant Ajaccio – Le Havre, quelques jours plus tard.

Episode 2 – Du vendredi 18 mai au dimanche 20 mai : Ajaccio – Le Havre

C’est évidemment le moment le plus commenté. Vendredi soir, les Havrais se présentaient à Ajaccio pour accéder au stade François-Coty. Certains supporters ajacciens tentaient une approche du bus normand. Tombé en panne, le bus restait longtemps immobile et, après l’annulation du match, faisait demi-tour. La Ligue de Football Professionnel a alors reporté le match… au dimanche soir. Les Havrais, rentrés entre-temps chez eux, reprenaient l’avion pour la Corse et jouaient le match dimanche soir.

Sur le terrain et dans les tribunes, l’ambiance était tendue. La prolongation allait faire basculer la rencontre. L’arbitre du match sifflait un penalty en faveur des Havrais, pour une faute de Coutadeur sur… Frank Schneider, l’arbitre ! Après deux minutes de flottement, Mateta marquait et sa célébration mettait le feu au stade ajaccien. Pendant quelques minutes, les échanges de coups se succédaient. Au final, l’arbitre excluait trois autres joueurs (deux Havrais et un Ajaccien).

Le match ne reprenait que plusieurs minutes après. Les joueurs de l’ACA posaient effectivement une réserve suite à la décision arbitrale de siffler penalty. En fin de match, l’égalisation ajaccienne provoquait l’envahissement du terrain. Pendant la préparation des tirs au but, gagnées par Ajaccio, son entraîneur Olivier Pantaloni se retrouvait à donner des consignes… alors qu’il avait été exclu pendant le temps réglementaire.

Avec cette succession d’évènements, le club havrais a demandé, dès lundi, une défaite par forfait pour l’ACA et donc une participation du HAC au prochain tour, face à Toulouse. Mardi, la Ligue confirmait la participation d’Ajaccio au barrage de Ligue 1, mais avec un match à huis-clos et sur terrain neutre.

Episode 3 – Mardi 22 mai : Grenoble – Bourg-en-Bresse (Barrage L2 / N1)

Le match aller entre le troisième de National et le dix-huitième de Ligue 2 se déroulait, lui aussi, à huis-clos. Pour améliorer la visibilité de ces barrages, le match se jouait sous un temps digne du mois de janvier. D’ailleurs, en janvier, il aurait même pu être annulé et rejoué à une date ultérieure. Les Burgiens remportaient (2-1) ce match, digne du water-polo, qui rentraient dans l’Ain avec une avantage comptable.

Episode 4 – Mercredi 23 mai : Ajaccio – Toulouse (Barrage L1 / L2)

Suite aux évènements du dimanche à Ajaccio, les dirigeants de la LFP avaient programmé le match à huis-clos, et à Montpellier ! Un déplacement ajaccien plus long que celui des Toulousains. Dans le côté positif, on notera la présence d’un supporter ajaccien atypique à proximité du stade de la Mosson : un Montluçonnais du nom de Loïc. Malgré sa présence discrète, les Toulousains s’étaient largement imposés (3-0) et pouvaient envisager sereinement le match retour.

 

Episode 5 – Dimanche 27 mai : Bourg-en-Bresse – Grenoble (Barrage L2 / N1)

Pour le premier match de la semaine en public, les vingt-deux acteurs ont proposé un match peu passionnant et un résultat nul et vierge (0-0) qui permet aux Grenoblois de retrouver le monde professionnel. Le résultat aura été le même que sans les barrages. Vivement le mois de mai 2019 pour un barrage pour jouer en Ligue 2 !

Episode 6 – Dimanche 27 mai : Toulouse – Ajaccio (Barrage L1 / L2)

Le match à Toulouse concluait donc une quinzaine animée. Les Ajacciens devaient remonter un retard de trois buts. Parmi les absents, notons les nombreux joueurs suspendus mais aussi le gardien habituel, Jean-Louis Leca. L’ancien Bastiais s’était blessé sur le premier but toulousain à l’aller. Ce dimanche 27 mai, l’unique but de la soirée est venu en fin de match (88′) et était l’oeuvre de Durmaz. Un maintien toulousain qui valide la volonté de protéger les clubs de Ligue 1 en plaçant des pré-barrages en Ligue 2.

Désormais, la saison est officiellement terminée. Rendez-vous fin juillet pour la Ligue 2 et début août pour la Ligue 1 ! En attendant, bonne Coupe du Monde !

Pierre Le Goff

A propos de Pierre Le Goff 50 Articles
Amateur de sport en général et de football en particulier, je supporte le FC Lorient. Je joue dans un sport à la fois individuel et collectif : le badminton. Je suis également correspondant sportif pour le Ouest-France dans le Morbihan et administrateur d'un forum sur le football (www.footballsupps.com/forum/).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*