La Volleyball Nations League débarque !

Dès l'année prochaine, la Team Yavbou se lancera dans le défi de la Volleyball Nations League. Photo via le site l'Equipe.

La semaine dernière à l’occasion des 70 ans de la Fédération Internationale de Volley Ball (FIVB), son président Mr Ary S Garça, a annoncé l’arrivé d’une nouvelle compétition: La Volleyball Nations League. 

La fin de la ligue mondiale et du World Grand Prix

La Volleyball Nation fera son apparition dès l’année prochaine, remplaçant la ligue mondiale ainsi que le World Grand Prix (la version féminine). Les bleus resteront donc les derniers vainqueurs de cette compétition qu’ils ont remportés deux fois, en 2015 et en 2017. Chez les femmes, les brésiliennes sont les tenantes du titre. Le but de ce nouveau tournoi est de développer le volley pour en faire l’un des sports collectifs majeurs au même titre que le hand, le foot ou le basket.

Un championnat à seize équipes

La Nations League regroupera 16 équipes parmi les toutes meilleures mondiales. Si auparavant, elles devait passer par une phase de qualification, ce ne sera plus le cas. En effet, sur les 16 nations, 12 sont déjà choisis et ce, pour une durée de sept ans!

Les heureux élus sont pour les hommes: La France, le Brésil, les Etats-Unis, la Chine, la Serbie, l’Italie, l’Argentine, l’Iran, la Pologne, la Russie, le Japon et l’Allemagne.

Chez les filles, les “permanents” sont le Brésil, l’Italie, les Etats-Unis, la Chine, la Serbie, les Pays-Bas, la Thaïlande, la Turquie, la Corée du Sud, l’Allemagne, le Japon et la Russie.

Les quatre pays restant sont les challengers, ils pourront se battre pour le titre mais devront aussi défendre leur place! Un système de promotion et de relégation détermine ces challengers. Pour la première édition, la Corée du Sud, l’Australie, le Canada et la Bulgarie tenteront leur chance chez ces messieurs. Tandis que l’Argentine, la République Dominicaine, la Pologne et la Belgique s’invitent parmi l’élite.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*