Le Zenit Kazan remporte la coupe du monde des clubs !

Après deux finales perdues, le club russe remporte enfin la coupe du monde des clubs.

Mais qui pourra les arrêter? C’est bien la question qui se pose, tant le club russe du Zenit Kazan domine le volley-ball mondiale. Déjà triple tenant du titre de la ligue des champions, le Zenit a enfin réussi à s’emparer de la coupe du monde des clubs, après deux tentatives ratés en 2015 et 2016.

Une domination incontestable

Le Zenit Kazan a prouvé qu’il était bel et bien le meilleur club du monde. En effet, aucune équipe n’a put peser le moindre poids face au géant russe qui a tout dévoré sur son passage. Emmené par Wilfredo Leon, Alexey Samoylenko et Alexandr Butko, respectivement meilleur réceptionneur-attaquant, meilleur central et meilleur passeur de la compétition, le Zenit n’a pas perdu un seul set durant l’entièreté du tournoi !

En finale, ils affrontaient le club italien de Jenia Grebennikov (libéro de l’équipe de France), La Lube Civitanova . Malgré un premier set très accroché, qui a lancé une rencontre où l’ont pouvait penser que Civitanova avait les capacités de renverser les russes, ils s’inclinent finalement 25-27 dans cette première manche. Le Zenit s’est ensuite adjugé les deux sets suivants, relativement tranquillement 22-25, 22-25 pour remporté cette finale.

Tout sourit au quadruple champion de Russie (d’affilé) qui est, après quatorze journées, leader de la SuperLeague russe et favori à sa propre succession.

Un finaliste prometteur

Si la performance du Zenit est impressionnante, celle du Lube l’est aussi. Il est est le premier club italien à se qualifier pour la finale du mondiale des clubs depuis plus de cinq ans. Ils terminent premier de leur poule en ne lâchant que deux set face au champion de Pologne, le Zaska de Benjamin Tonuitti. Porté par un Juatorena des grands jours (MVP de la compétition), Civitanova a été irréprochable tout au long de ce mondial des clubs.

Le tenant du titre de la Serie A est lui aussi leader du championnat italien et rêve de briller en ligue des champions, où il reste sur deux troisièmes places. A titre individuel, notre français, Jenia Grebennikov a de nouveau prouvé qu’il était le meilleur libéro du monde en étant désigné meilleur libéro dans le 7 de rêve du tournoi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*