Zoom sur le Hurling et le Camogie, deux sports typiquement « Irish »

Finale de Camogie 2016 opposant Cork à Kilkenny.

L’Irlande est connue outre-manche pour ses paysages verdoyants, ses légendes elfiques et ses savoureuses bières. C’est aussi un pays de traditions sportives possédant des activités très particulières …

Finale de Camogie 2016 opposant Cork à Kilkenny.
Les deux équipes défilent devant les tribunes avant le coup d’envoi.

Leur meilleure vitrine reste évidemment le rugby : 21 Tournois des VI nations remportés dont deux Grands Chelems, des joueurs qui ont marqué l’histoire tel que Brian O’Driscoll, Ronan O’Gara, Paul O’Connell ou encore Rory Best. Les Irlandais se sont aussi récemment illustrés en football, à l’Euro 2016, où l’équipe s’est inclinée en huitièmes de finale contre la France mais où les supporters ont largement gagné le championnat des tribunes. Ignoré par la plupart des étrangers, l’Irlande possède aussi un sport national, pratiqué exclusivement sur ses terres : le Hurling.

Joué depuis de nombreux siècles, ce sport d’équipe est considéré comme l’un des plus rapides au monde. Il est régi par la GAA : Gaelic Athletic Association et est resté amateur. Pour s’y essayer, il faut se munir d’une crosse appelée « hurley », d’une balle appelée « sliotar » et d’un bon casque. Ce sport est un mélange de rugby, puisqu’il compte 15 joueurs dans chaque équipe et possède les mêmes poteaux de marquage ; de football, puisqu’il possède également des cages entre ces mêmes poteaux ; et de tennis, puisque le but est de taper la balle de la même manière. Pour le Championnat, les matchs se déroulent en 70 minutes, tandis que les autres en seulement 60 minutes.

Chaque équipe se compose d’un gardien, de six défenseurs, de deux milieux et de six attaquants. L’objectif est de se passer la balle jusqu’au but de l’adversaire, soit en la tapant avec la cross, soit en la lançant avec la main libre. Il y a deux possibilités de marquer : en tapant la balle au-dessus du poteau horizontal et entre les poteaux verticaux, ce qui vaut un point, ou en tapant la balle directement dans les cages, ce qui vaut trois points (appelés « goal »). Le marquage des points est illustré comme ceci : 0-00 (le premier zéro décompte les goals et les deux autres les points uniques). Le championnat débute au mois de mai et se termine en septembre. S’étant déroulé cette année le 4 septembre, la finale a couronné Tipperary au dépend de Kilkenny (2-20 : 2-29 soit 26 à 35).

Sa variante féminine, intitulée Camogie, se base sur les mêmes règles, bien que tous les matchs se déroulent cette fois-ci en 60 minutes. La finale est toujours programmée une semaine après celle des hommes, donc le 11 septembre pour cette année 2016. Elle a vu triompher Kilkenny, au dépend de Cork (1-13 : 1-09 soit 16 à 13). Entre vitesse, intensité et combat, ce sport ravira les amateurs de spectacle !

 

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*