[DIMANCHE NBA #14] Louis Williams : un remplaçant dans la légende

Lou Williams, un patron en sortie de banc - Getty Images

Chaque dimanche, Agora Sports revient sur la semaine écoulée en NBA. Des news, les meilleures performances et des statistiques sont au menu de cette semaine (10 au 16 mars).

Lou Williams claque un nouveau record

Lundi soir, l’arrière des Los Angeles Clippers est devenu le meilleur marqueur de l’histoire de la NBA en tant que remplaçant. Il a inscrit 34 points lors de la victoire des siens face aux Boston Celtics (140 à 115), dépassant ainsi les 11 148 points de Dell Curry, le papa de Stephen, en sortie de banc. Meilleur sixième homme la saison passée, Lou Williams est une superstar atypique en NBA. L’arrière des Clippers sublime le rôle de sixième homme et s’impose comme l’un des meilleurs attaquants de la ligue depuis plusieurs saisons (20,4 pts de moyenne cette année). Jugé trop frêle (1,85 m ; 79 kg) et mauvais défenseur à ses débuts dans la ligue en 2005, Williams débute sa carrière sur le banc des Philadelphia Sixers. Près de 15 ans plus tard (925 matchs NBA pour seulement 103 titularisations), il a toujours le même rôle, qu’il tient avec brio.

Le grand 8 pour les Spurs

Après un mois de février compliqué (3 victoires pour 7 défaites), les San Antonio Spurs ont retrouvé la voie du succès. Cette nuit, face aux Portland Trail Blazers, les Texans ont enchaîné leur huitième victoire consécutive (108 à 103). Les hommes de Gregg Popovich possèdent la plus longue série de victoires en cours de la NBA. Aucune autre équipe n’en compte plus de trois de suite. San Antonio pointe désormais à la sixième place du classement (41 victoires – 29 défaites) mais la troisième place, tenue par les Houston Rockets, n’est seulement qu’à deux victoires de différence. Les Spurs sont proches d’assurer leur qualification pour les playoffs, ce qui constituerait leur 22e campagne consécutive.

Russell Westbrook victime de racisme

Mets- toi à genoux comme vous savez si bien le faire“. Voilà les propos qu’un fan a tenu à l’égard de Russell Westbrook lors d’une rencontre opposant le Jazz d’Utah au Thunder d’Oklahoma City (remportée 98 à 89 par OKC). Des paroles qui ont fait vivement réagir le meneur de jeu. Russell Westbrook a perdu son calme et violemment menacé le supporter en question ainsi que sa femme.

Le numéro 0 s’est défendu sur les réseaux sociaux avant de finalement écoper d’une amende de 25 000 euros par la NBA : “Le jeune homme et sa femme dans les tribunes m’ont dit de me mettre à genoux, comme nous le faisions avant. C’est pour moi l’expression d’un manque total de respect, je pense qu’il y a un caractère racial (dans ses propos), c’est inapproprié “. De son côté, le fan a lui été banni de la salle du Jazz, la Vivint Smart Home Arena, pour tout type d’événement.

Coup dur pour Milwaukee

Le leader de la conférence Est (52 victoires – 17 défaites) devra faire sans Malcolm Brogdon pour les six ou huit semaines à venir. Victime d’une déchirure du fascia plantaire au pied droit (qui permet de soutenir la voûte plantaire), l’arrière titulaire va manquer au minimum un tour des playoffs. Cette saison, le rookie de l’année 2017 tourne à 15,6 points, 4,5 rebonds et 3,2 passes décisives en 29 minutes de moyenne. Une perte préjudiciable pour les Bucks, d’autant plus que Brogdon est l’un des tireurs les plus adroits de la ligue (42,6% de réussite à 3 points cette saison).

Les grosses affiches de la semaine :

  • Milwaukee Bucks – Philadelphia Sixers, le dimanche 17 mars à 20h30.
  • San Antonio Spurs – Golden State Warriors, le mardi 19 mars à 1h.
  • Oklahoma City Thunder – Toronto Raptors, le jeudi 21 mars à 2h30.
A propos de Clément Beaume 91 Articles
Je suis un passionné de sport et de basket plus particulièrement. Je partage ici ces passions dans l'ambition de devenir journaliste sportif.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*