GP du Brésil : Obrigado Felipe

Felipe Massa, sur le podium, après la course. Pour un dernier hommage à ses 15 années de F1. AFP - Nelson ALMEIDA

Avant-dernière course de la saison sous le soleil étouffant de Sao Paulo. Dans une course ou les enjeux étaient moindres, le vainqueur est un pilote Brésilien, chez lui, pour son dernier grand-prix national.

La course de Felipe Massa s’est finalement jouée très vite. 5 places derrière Perez au départ, il profitera des nombreux accrochages pour recoller à une place du leader, Fernando Alonso, Perez n’ayant pas été impérial dans les premiers virages du circuit d’Interlagos. Premier virage fatal à Magnussen, coupable d’un accrochage à trois avec Stoffel Vandoorne & Daniel Ricciardo. Seul l’Australien pourra repartir. Un peu plus loin, ce sont deux Français qui partent à la faute. Romain Grosjean pars en sur-virage, ne rattrape pas sa monoplace et percute Estban Ocon qui tentait de le dépasser par l’extérieur. La Haas pourra continuer, la Pink Panther non.

Après la safety car, Massa s’est débarrassé de son principal rival, Fernando Alonso pour prendre la tête de la course. L’Espagnol aura beau tout donner sur sa McLaren-Honda, il ne parviendra jamais à être menaçant. Il a même failli perdre sa deuxième place au profit d’un Sergio Perez déchaîné dans les derniers tours de course. Une belle 3ème place pour la seule Force India encore en course. Pour son dernier GP de F1 de l’histoire chez lui, Felipe Massa peut donc profiter. Il termine le meilleur… des autres.

Car devant, les trois meilleurs écuries du plateau ont finalement eu des places assez logiques compte tenu de leur niveau. Les Red Bull cinquième et sixième avec un Ricciardo forcément déstabilisé de son accrochage du début de course, et ayant du switcher sur une stratégie différente. En quatrième, le pilote du jour, Lewis Hamilton. Parti de la voie des stands, le tout frais champion du monde (de l’évasion fiscale) n’a pas réussi à pousser sa Mercedes au bout de ses limites pour revenir et dépasser Kimi Raikkonen. Le Finlandais partage le podium avec Valtteri Bottas, pourtant parti en pôle mais ayant une fois de plus montré qu’il n’avait pas les épaules pour gérer ça correctement. La vraie victoire du jour revenant à Sebastian Vettel, qui devrait terminer second au classement des pilotes. Il compte 22 points d’avance sur Bottas alors qu’on aborde le dernier GP dans deux semaines.

27

Avec 27 courses d’affilées, Esteban Ocon a établi un record. Le plus grand nombre de courses d’affilées terminées sans abandon pour un rookie. C’est à dire que sa série a commencé lors de sa première course en F1 et s’est terminé ce dimanche. Sinon, pour parler de Pierre Gasly, il est la seule Toro Rosso à l’arrivée, à la douzième place. Son coéquipier Brendan Hartley subissant un problème de consommation d’essence.

Dans 15 jours, la F1 connaîtra son épilogue à Abu Dhabi. L’occasion de célébrer le titre de Lewis Hamilton, celui de Mercedes et de fermer un chapitre 2017 placé sous le signe de la frustration, des espoirs déchus, et de la légende.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*