Ils veulent revenir… (épisode 2)

Passé par les barrages, Grenoble retrouve le monde professionnel. D'autres aimeraient suivre sa voie... (Crédit photo : Jean-Benoît Vigny/Le Dauphiné Libéré)

Pendant la Coupe du Monde en Russie, Agora Sports va vous présenter le destin de 28 clubs. Ils sont passés par le monde professionnel et veulent y revenir. Après les clubs des Ligues de Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Occitanie, nous remontons un peu. Place à ceux d’Auvergne-Rhône-Alpes et de Bourgogne-Franche-Comté, du National au Régional 2.

 

Grenoble (3e de National avec 51 points)

Commençons par un retour. En effet, c’est le club qui va retrouver le monde professionnel en 2018-2019. Promu par le biais des barrages en fin de saison, le Grenoble Foot 38 redevient pro après sept années d’absence. Pendant la grande partie de la saison, les Isérois ont occupé une place sur le podium. Ils ont même été en première position pendant dix journées. Finalement, ils ont dû jouer deux matches supplémentaires et battre Bourg-en-Bresse pour rejoindre la Ligue 2.

Besançon (3e de N3 avec 56 points)

Plusieurs équipes de National 3 Bourgogne-Franche-Comté ont déjà connu le statut professionnel. Parmi eux, le Racing Besançon. Le club bisontin a pris la suite du Besançon Racing Club après son dépôt de bilan à l’été 2012. C’est à l’issue de la Seconde guerre mondiale que le club se développe au niveau football. Entre 1945 et 1986, le Racing Club Franc-Comtois enchaîne quarante-et-une saisons en Division 2. En 1978, il est tout proche de monter en D1 mais s’incline lors des barrages d’accession.

Gueugnon (6e de N3 avec 51 points)

Gueugnon a connu ses années fastes à la fin du vingtième siècle. La saison 1995-1996 fut la seule du club bourguignon en Première division. L’année 2000 fut, quant à elle, celle du sacre en Coupe de la Ligue, face au Paris-Saint-Germain et du plus beau trophée remporté par le club. Depuis, c’est la dégringolade : National (2008-2011), rétrogradation administrative en Division d’Honneur (2011-2013) puis remontée en CFA 2, désormais le National 3 (depuis 2013).

Louhans-Cuiseaux (7e de N3 avec 48 points)

D’ailleurs, l’une des rivalités bourguignonnes oppose Louhans-Cuiseaux et Gueugnon, précédemment nommé. Les Louhannais en veulent aux supporters gueugnonnais pour une relégation à la fin de la saison 1984-1985 en Division 2. Professionnelle entre 1995 et 2003, l’entente entre les deux communes est depuis descendue jusqu’en Division d’Honneur (2015-2016) et vient de terminer sa deuxième saison en cinquième division nationale.

Valence (2e de R2 avec 56 points)

Fondé par la communauté arménienne en 1920, le club – aujourd’hui nommé Olympique de Valence – a connu la Division 2 professionnelle pendant douze saisons (1993-2005) sous le nom d’Association Sportive d’Origine Arménienne de Valence (ASOAV). Désormais, c’est en Régional 2 que vivote son successeur. Cette saison, il a fini à la deuxième place de son groupe et ne peut donc pas quitter la septième division.

Thonon Evian (11e de R2 avec 23 points)

Comme Valence, le club savoyard a connu plusieurs fusions et plusieurs noms. Encore, il y a une semaine (14 juin 2018), il est devenu le Thonon Evian Football Club. Et auparavant : Olympique Croix de Savoie 74 (2007-2009) ; Evian Thonon Gaillard (2009-2016) ; Thonon Evian Savoie FC (2016-2018). Wikipedia résume très bien l’évolution (https://fr.wikipedia.org/wiki/Thonon_Évian_Football_Club#Historique_des_fusions). Cette saison, l’équipe finaliste de la Coupe de France 2013 s’est maintenu en Régional 2 malgré une position peu flatteuse. Un nouveau nom pour une nouvelle vie ?

Bastia (2e de N3 avec 53 points)

Ce club est bien loin de la Bourgogne-Franche-Comté et de l’Auvergne-Rhône-Alpes. L’ancien fanion du football corse, finaliste de la Coupe d’Europe en 1978, est lui aussi retombé en début de saison dans l’anonymat (ou presque). Après un début de saison compliqué, les Bastiais ont repris du poil de la bête. Ils ont terminé à une très belle deuxième position, derrière Endoume, club de la région PACA qui monte en National 2. Un parcours que les Corses espèrent suivre dès la saison prochaine.

 

Pierre Le Goff.

 

A propos de Pierre Le Goff 50 Articles
Amateur de sport en général et de football en particulier, je supporte le FC Lorient. Je joue dans un sport à la fois individuel et collectif : le badminton. Je suis également correspondant sportif pour le Ouest-France dans le Morbihan et administrateur d'un forum sur le football (www.footballsupps.com/forum/).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*