Ils veulent revenir… (épisode 3)

En 2001, Sedan réussissait à grimper à la 5e place de la Division 1. Dans son équipe, des joueurs tels qu'Olivier Quint (2e au 2e rang), Pius N'Diefi (2e au 1er rang) et Cédric Mionnet (3e au 1er rang).

Pendant la Coupe du Monde en Russie, Agora Sports vous présente le destin de 28 clubs. Ils sont passés par le monde professionnel et veulent y revenir. Après les clubs des Ligues de Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Occitanie, d’Auvergne-Rhône-Alpes et de Bourgogne-Franche-Comté, place à ceux du quart Nord-Est de la France : Grand-Est, Hauts-de-France et Île-de-France.

 

Boulogne-sur-Mer (7e de National avec 42 points)

L’USBCO a été professionnelle à trois reprises dans sa longue histoire. Des années 1930 (1935-1939) aux années 2000 (2007-2014) en passant par deux décennies pleines (1959-1979). Cette saison, le club vient de terminer son année 2017-2018 à la septième place du championnat de National. Un classement qui lui permet de repartir au même niveau pour… une septième saison consécutive.

Sedan (2e de N2 avec 54 points)

Double vainqueur de la Coupe de France il y a plus de cinquante ans (1956 et 1961), le club a retrouvé la Première division à la fin du vingtième siècle (1999). Il obtient même une cinquième place à l’issue de la saison 2000-2001. Finalement, le club retombe en Ligue 2 (2007) avant une liquidation judiciaire en 2013. Désormais, équipe de National 2, les Sedanais n’ont pas réussi à remonter immédiatement en National. La faute à une deuxième place, derrière Drancy (59 points).

Epinal (7e de N2 avec 41 points)

Professionnel entre 1990 et 1998, le club vosgien a connu la relégation à la fin de la saison 2016-2017. C’est donc en National 2 qu’il veut se reconstruire. Mais, depuis plusieurs années, le SAS effectue plusieurs aller-retour entre les deux meilleures divisions amateures. 2018 n’aura pas permis à Epinal de retrouver le National puisqu’il termine à la septième place et n’a jamais réussi à se positionner pour la montée dans le groupe B.

Beauvais (16e de N2 avec 24 points)

Après avoir connu le statut professionnel pendant près de vingt ans (1986-2004), l’AS Beauvais Oise est désormais rétrogradée au niveau régional. Promu en début de saison, Beauvais n’a jamais quitté la zone de relégation et termine lanterne rouge synonyme de retour en N3. Mais, cette rétrogradation sportive a été accentuée par une autre administrative. Le club picard évoluera donc en Régional 1 Hauts-de-France d’ici quelques semaines.

Mulhouse (6e de N3 avec 46 points)

Mulhouse était membre de l’élite professionnelle à sa création (1932-1939). Après un court passage à la fin de la seconde guerre mondiale (1945-1946), c’est avant l’an 2000 (1981-1999) qu’il a connu le plus longtemps le professionnalisme. S’il n’a pas connu beaucoup la Première division depuis 1945, il est aujourd’hui coincé au niveau amateur et n’arrive pas à rebondir depuis plus de vingt ans. Elles sont bien loin les 23 années de Division 2.

Racing Club de France (11e de N3 avec 29 points)

Aujourd’hui “Racing Club de France football Colombes 92”, il a connu le statut professionnel sous différents noms, notamment Racing Club de Paris (1932-1966 et 1982-1987) pendant la plus longue période. Club phare de l’après-guerre, il a connu la Division 1 pendant trente saisons. Cette année, il a obtenu son maintien pour un seul petit point. Un niveau bien loin des standards.

Colmar (2e de R2 avec 55 points)

Même si son passage par le monde professionnel remonte à la première moitié du vingtième siècle, son descendant le Stadium Racing Colmar est lui retombé au niveau régional. Et il est parti pour une troisième saison au deuxième niveau alsacien. Pourtant, avant son dépôt de bilan en 2016, Colmar avait réussi à s’installer au plus haut niveau amateur. Le changement de Président à l’orée de la saison 2013-2014, et sa volonté d’atteindre la Ligue 2 sous les trois ans, n’a pas réussi à l’équipe du Haut-Rhin.

 

Pierre Le Goff.

 

A propos de Pierre Le Goff 54 Articles
Amateur de sport en général et de football en particulier, je supporte le FC Lorient. Je joue dans un sport à la fois individuel et collectif : le badminton. Je suis également correspondant sportif pour le Ouest-France dans le Morbihan et administrateur d'un forum sur le football (www.footballsupps.com/forum/).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*