[TOP/FLOP] NBA : Des tendances qui s’inversent déjà

De flop à top, Russell Westbrook et le Thunder sont enfin sur les bons rails (photo : USA Today Sports)

Le mardi, c’est top/flop ! Et ici, on s’intéresse à la NBA. Si des noms se maintiennent, ils ne restent pas forcément dans la même catégorie. 

Les tops 

Oklahoma City Thunder : Après avoir commencé la saison par quatre défaites d’affilée, le Thunder semble enfin inverser la tendance. Si Paul George est toujours irrégulier (et jouerait blessé), le Thunder est sur une série en cours de quatre victoires d’affilée. La différence se voit surtout lorsqu’on regarde les matchs. Le jeu d’attaque n’est pas encore parfaitement huilé, mais la gestion, notamment de Russell Westbrook dans les fins de matchs, est à saluer. Une belle progression étant donné le flop décerné au joueur et son coach la semaine dernière.

Brooklyn Nets : Oui, les Nets ont pour l’instant un bilan négatif de quatre victoires et six défaites, et seulement deux victoires pour autant de défaites, mais le bilan ne dit pas tout sur le niveau de jeu de l’équipe, qui est pour le moment très bon. Si l’équipe ne dispose d’aucune star, elle peut bénéficier de la vaillance de ses joueurs comme D’Angelo Russell, Spencer Dinwiddie, Rondae Hollis-Jefferson et Jarrett Allen, et du bon coaching de Kenny Atkinson qui, sans faire de bruit, fait du très bon travail avec Sean Marks pour remettre l’équipe sur pied après le désastre de l’ère Billy King. Alors cette équipe ne fera peut-être pas les play-offs, mais elle porte tout de même pas mal de mérite, surtout après avoir explosé les 76ers 122-97 dimanche soir au Barclays Center.

Indiana Pacers : Malgré une défaite en début de semaine, les Pacers rentrent dans les tops grâce à leur bon début de saison. Actuellement troisièmes de l’est devant les Celtics et les Sixers et derrière les Raptors et Bucks que nous avons cité les semaines précédentes, les Pacers doivent notamment leur succès à Victor Oladipo, auteur d’un tir d’anthologie pour battre les Celtics samedi, et à leur banc, avec des très bonnes performances de Tyreke Evans et surtout Domantas Sabonis, qui compense un Myles Turner un peu en dedans. 

JaVale McGee : En 2018, toute l’équipe des Lakers est envahie par la non-volonté de défendre. Toute ? Non ! JaVale McGee résiste encore et toujours à l’envahisseur ! Jeu de mot à part, l’ancien double MVP du Shaqtin a fool est l’unique raison qui empêche les Lakers d’être la pire défense de la NBA. Criminellement sous-côté depuis ses déboires du début de carrière, JaVale McGee est devenu un très bon rebondeur et protecteur d’arceau. Il possède même un impact en attaque notamment sur des alley-oops et des coupes près du panier. Preuve de son impact sur les Lakers, il possède le deuxième meilleur +/- des Lakers (4.8) derrière LeBron James (5.9) ainsi que le septième meilleur Defensive Box +/- de la ligue, à 3.9, en plus d’être actuellement le meilleur contreur de la ligue. Pas si mal.

Les flops 

New Orleans Pelicans : Dans nos tops il y a deux semaines, les Pelicans se retrouvent dans les flops aujourd’hui, tout simplement car leur dynamique est inverse de celle du Thunder, qui était dans les flops il y a deux semaines. Comme les saisons précédentes, l’équipe a montré ses limites en l’absence d’Anthony Davis. Le résultat fut cinq défaites d’affilé face à des adversaires de meilleur niveau que ceux qui avaient permis aux Pelicans de gagner quatre matchs d’affilée pour commencer la saison. Attention à ne pas rester sur la pente descendante et à limiter la Davis-dépendance.

Detroit Pistons : Même dynamique que les Pelicans pour les Pistons. L’équipe a perdu quatre matchs d’affilé. Surtout, c’est Andre Drummond qui ne semble pas forcément toujours correctement impliqué dans sa tête, et ce flop est d’ailleurs tout autant désigné à lui qu’à l’équipe, si ce n’est plus. L’illustration parfaite est sa double confrontation avec Joel Embiid. Drummond, obsédé par le fait de battre Embiid, a été sorti du match deux fois par le pivot des Sixers, et littéralement dominé lors du second affrontement. 

Miami Heat : Leur série de défaite n’est pas la pire, avec seulement trois défaites d’affilé pour l’instant. Cependant, pour une équipe que beaucoup attendaient rivaliser avec les tous meilleurs de l’Est, l’équipe est quelque peu en difficulté. Rien de vraiment inquiétant pour l’instant, le bilan de trois victoires pour cinq défaites donnant la neuvième place de l’est à l’équipe juste derrière les Nets, mais attention à ne pas prendre trop de retard sur les grosses écuries de l’est.

Dallas Mavericks : Si certains pensaient que les Mavericks pourraient être une surprise dans la course aux play-offs, force est de constater que, au moins pour l’instant, c’est loin d’être le cas. Actuellement bons derniers de la Conférence Ouest et sur une série de six défaites d’affilé, les Mavs sont juste … médiocres. Alors oui, Luka Doncic justifie plutôt bien sa hype et DeAndre Jordan montre des bonnes choses, notamment à la passe, mais pour les play-offs, nous allons peut être nous calmer.

A propos de Lucas Heilmann 116 Articles
Passionné de foot depuis mon enfance et de basket depuis plusieurs années maintenant. Ici pour partager ses passions et ouvrir le débat. N'hésitez pas à me suivre sur twitter @LuScorpio68 ainsi que @agorasportsfr pour rester au courant de mes articles et de ceux des autres membres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*