[WEST PREVIEW] Golden State Warriors : Un threepeat pour l’histoire ?

DeMarcus Cousins, nouvel ajout pour un threepeat historique ? (photo : Noah Graham/NBAE/Getty Images)

Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, la dernière saison des Warriors ne fut pas un fleuve si tranquille. Un certain nombre de blessures ont gêné Stephen Curry et Kevin Durant notamment, et il a fallu sept matchs pour se débarrasser des Houston Rockets en finales de Conférence. Cela n’a cependant pas empêché l’équipe de gagner son troisième titre en quatre ans, et a l’occasion de marquer encore plus l’histoire. 

Entraîneur : Steve Kerr

Le cinq de départ probable : Stephen Curry, Klay Thompson, Kevin Durant, Draymond Green, DeMarcus Cousins.

Les joueurs clés du banc : Andre Iguodala, Shaun Livingston, Jordan Bell, Damian Jones, Jacob Evans, Jonas Jerebko, Kevon Looney, Quinn Cook

Ce qui a changé

Lors de la draft, c’est Jacob Evans qui fut sélectionné par les Golden State Warriors. Déjà un bon défenseur, il pourrait avoir des minutes dès cette saison étant donné que Patrick McCaw n’a toujours pas resigné, et que Nick Young semble avoir quelques soucis avec la justice. 

Mais bien évidemment, l’acquisition qui a beaucoup fait parlé, au point de presque faire oublier l’arrivée de LeBron James chez les voisins de Los Angeles, est celle de DeMarcus Cousins. Si beaucoup se sont indignés, à raison ou à tort, de ce mouvement, il est tout de même à nuancer pour deux raisons. Premièrement, Cousins se remet d’une rupture du tendon d’Achille, et un environnement comme celui de la baie, où l’équipe ne le pressera probablement pas de revenir, est idéal pour lui. Deuxièmement, il a été signé avec la mid-level exception pour une année, et étant donné la situation salariale de l’équipe, le salaire maximum auquel pourra prétendre Cousins s’il souhaite rester à Golden State sera 120% de son salaire actuel, c’est à dire 6,4 millions de dollars, ce qui sera bien en-dessous de ses prétentions s’il revient bien de sa blessure.

Si on oublie Cousins, nous pouvons également signaler l’arrivée de Jonas Jerebko, qui est un shooteur sur les postes intérieur en sortie de banc, caractéristique perdue par l’équipe depuis le départ de 
Marreese Speights il y a deux ans. 

Objectif

Au risque de se répéter par rapport à notre preview de l’an dernier : défendre le titre, what else ? Tout simplement une occasion de rentrer dans l’histoire. L’équipe a la possibilité de remporter un troisième titre d’affilé, le quatrième en cinq ans, ce qui assoirait définitivement les Warriors comme l’équipe la plus dominante du vingt-et-unième siècle, et l’une des dynasties marquantes de l’histoire de la NBA avec les Celtics des années 60, les Lakers et Celtics des années 80 et les Bulls des années 90.

Cependant, même si l’équipe possède sur le papier l’un des meilleurs cinq de départ de l’histoire (si ce n’est le meilleur), tout ne sera pas si simple. DeMarcus Cousins pourrait ne pas jouer avant 2019, et la Conférence Ouest, désormais dotée de LeBron James, est plus forte que jamais. De plus, l’apport du banc sera à surveiller, car si on enlève Jonas Jerebko, Andre Iguodala et Shaun Livingston, le banc est composé de beaucoup de jeunes joueurs qui n’ont pas forcément encore prouvé leur valeur.

Pronostic de la rédaction : 1er de la Conférence Ouest

A propos de Lucas Heilmann 120 Articles
Passionné de foot depuis mon enfance et de basket depuis plusieurs années maintenant. Ici pour partager ses passions et ouvrir le débat. N'hésitez pas à me suivre sur twitter @LuScorpio68 ainsi que @agorasportsfr pour rester au courant de mes articles et de ceux des autres membres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*