[DECRYPTAGE] Catalogne : quand le référendum bouscule le FC Barcelone

Des supporters catalans revendiquant l'indépendance de la Catalogne lors du clasico FC Barcelone-Real Madrid en 2013... (crédit : afp.com/Lluis Gen)

Le club européen le plus titré du XXIème siècle pourrait voir son avenir s’assombrir. La raison, le référendum d’autodétermination de la région catalane. Le public s’émeut pour un aspect plus précis de la consultation: dans quelle ligue de football jouerait le Barça, en cas de sécession ?

« Voulez-vous que la Catalogne soit un Etat indépendant sous forme de République ? » c’est la question qui sera posée à 7,5 millions de Catalans, le 1er octobre prochain. Une consultation considérée comme illégale par Mariano Rajoy, le chef du gouvernement. Elle oppose le camp des anti-référendum et les séparatistes. Une Catalogne indépendante pourrait naître hors de l’Union européenne avec ses frontières terrestres, maritimes, aériennes, maîtrisées et contrôlées. Des conséquences en cas d’une victoire du oui, qui dépassent le volet politique et se mélangent au terrain sportif. A l’instar du club étendard de l’identité de la Catalogne : le FC Barcelone. Si les barcelonais répondent favorablement à la sécession de la Catalogne, le club pourrait être exclu des compétitions nationales. La Liga ou l’indépendance, un bras de fer qui déchaîne les passions.

« Si ce processus avance dans la direction actuelle, et j’espère que non, eh bien ils (les Barcelonais) ne pourront pas jouer en Liga. » a réaffirme le président de la Ligue espagnole, Javier Tebas.

En conférence de presse, Zinédine Zidane a jugé « impensable » un championnat espagnol sans le Barça : « Je n’imagine pas une Liga espagnole sans Barcelone. Je ne l’imagine pas, en tant que passionné de football. Le Barça doit rester pour toujours dans ce championnat. Je ne sais pas ce qui va se passer exactement. Il y a des gens pour, des gens contre, c’est un débat compliqué. Je ne l’imagine pas. J’espère que cela n’arrivera pas et je ne le souhaite pas » a déclaré l’entraîneur du Real Madrid. Outre le football, le club ibérique omnisports dispose d’équipements dans plusieurs disciplines en basket, handball ou encore en futsal. D’autres clubs catalans pourraient voir leur avenir bouleversé comme l’Espanyol Barcelone et Gérone qui évoluent en première division ou encore le Gimnastic Tarragone et la réserve du FC Barcelone.

Un club lié au sentiment nationaliste 

Point névralgique du litige, l’appartenance catalane très forte du Barça. Le club s’est ainsi déclaré favorable à l’indépendance de la catalogne dans un communiqué: « Le FC Barcelone annonce adhérer au Pacte national pour le référendum, campagne d’adhésion pour obtenir le soutien des institutions, organisations, élus et citoyens, en Catalogne et au dehors, afin d’organiser un référendum sur l’avenir politique de la Catalogne. » Le défenseur Gérard Piqué s’est aussi positionné favorablement à une issue positive du scrutin. Malgré son aura mondiale et ses supporteurs sur toute la planète, le club est lié au sentiment identitaire catalan dont il a longtemps été le porte-drapeau. À plusieurs reprises, UEFA a sanctionné le FC Barcelone pour le déploiement de drapeaux indépendantistes au Camp Nou.

Si les Catalans répondent oui à la consultation publique, l’évolution du club dans un championnat régionale nuirait à la compétitivité européenne. Voir le Barça taper le ballon avec des petits clubs, personne ne l’imagine encore. Réponse le 1er octobre !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*