[EAST PREVIEW] Atlanta Hawks : reconstruire sur le style Warriors

Nouveaux maillots, nouveau visage pour les Hawks ? (Mark J. Rebilas / USA TODAY Sports)

De 2008 à 2017, les Hawks ont atteint les play-offs pendant 10 saisons consécutives. Au cours de cette période, l’équipe n’a jamais semblé avoir la reconnaissance qu’elle méritait alors qu’elle avait enchainé les victoires. De Mike Woodson à Larry Drew en passant par Mike Budenholzer, la franchise a vu des joueurs comme Joe Johnson, Al Horford, Jeff Teague, Paul Millsap, Josh Smith ou Kyle Korver sous leur meilleur angle. Avec le départ du coach Budenholzer, l’homme au meilleur bilan de l’histoire d’Atlanta, le GM Trevis Schlenk, tout droit venu du frontcourt des Warriors, a définitivement tourné la page. Il s’apprête à reconstruire de bout en bout sa franchise en misant sur de (très) jeunes joueurs à fort potentiel et sur les drafts à venir. Dans l’état de Géorgie, on se donne un air de Golden State. Mais peut-on vraiment croire à un avenir aussi doré que dans la baie d’Oakland ? Il est difficile de le croire.

Entraineur : Lloyd Pierce

Le cinq de départ probable : Trae Young, Kent Bazemore, Taurean Prince, John Collins, Dewayne Dedmon.

Joueurs clés du banc : Jeremy Lin, Justin Anderson, Kevin Huerter, R.J. Hunter, Vince Carter, DeAndre Bembry, Omari Spellman, Alex Len, Miles Plumlee.

Ce qui a changé

En l’espace de deux ans, la colonne vertébrale des Hawks a diamétralement changé, tout comme ses nouveaux maillots (voir plus haut). Mike Budenholzer ayant fait ses valises pour les Bucks, Travis Schlenk est allé chercher un inconnu du grand public et ayant pourtant beaucoup d’expérience : Lloyd Pierce.

Par ailleurs, alors que l’on voyait Dennis Schröder en tête d’affiche à Atlanta, le meneur allemand a fait ses valises pour OKC. Peut-être un mal pour un bien pour ce joueur difficile à vivre… Atlanta a alors récupéré Carmelo Anthony en échange, avant de le couper. Une bien belle manière d’afficher ses ambitions à court terme.

Si les Hawks ont également recruté Vince Carter, le vétéran est une anomalie dans l’effectif monté par Travis Schlenk. La moitié de l’équipe a en effet moins de deux ans d’expérience en NBA, et le cinq majeur devrait compter un rookie (Trae Young), un sophomore (John Collins) et un joueur qui va attaquer sa troisième saison (Taurean Prince).

Atlanta repart donc de zéro en misant sur ses jeunes, et notamment ses rookies. Outre le meneur d’Oklahoma, l’équipe a ainsi récupéré l’arrière Kevin Huerter (un air de Klay Thompson) et l’intérieur Omari Spellman (un air de Draymond Green) lors de la Draft.

Recruté lors de la free agency, Alex Len fait presque figure d’ancien dans ce groupe, alors qu’il n’a que 25 ans. Mais l’Ukrainien espère bien profiter de la reconstruction en Géorgie pour montrer qu’il a sa place dans la ligue, et qu’il vaut mieux que ce qu’il a pu montrer à Phoenix.

Quant à Jeremy Lin, il devra servir de mentor à Trae Young, le joueur le plus hypé de cette draft, qui pourrait être très vite ciblé par les meilleurs meneurs de la ligue et connaitre des débuts tumultueux. Rappelons quand même qu’Atlanta a fait le choix d’échanger Luka Doncic contre ce dernier lors de la dernière draft. Espérons pour les Hawks qu’ils ne paient pas ce choix, qui, néanmoins, affiche clairement leur totale ambition de reconstruction.

Objectif

Assistant à Cleveland, Golden State puis Memphis de 2007 à 2013, le nouveau coach, Lloyd Pierce, a secondé Brett Brown chez les Sixers depuis 2013. Ce dernier a donc connu les longues saisons du « Process » avant le bon en avant de la dernière campagne. Travailler au sein d’un groupe promis aux très nombreuses défaites ne lui fait donc pas peur, son objectif étant clair depuis sa prise de fonctions : établir une culture défensive dans ce très jeune groupe. Un choix finalement logique et cohérent pour commencer à reconstruire une identité sur la base Warriors et Sixers.

On ne va pas se le cacher, Travis Schlenk sera bien heureux si son équipe récupère un top 3 à la draft 2019. RJ Barrett, Zion Williamson, Cameron Reddish, Nassir Little, Nazreon Reid, Daniel Gafford, Sekou Dombouya… Autant de noms déjà cochés par les dirigeants d’une franchise en pleine reconstruction.

Le pronostic de la rédaction pour l’exercice : 15e de la conférence Est

A propos de Clément Carton 140 Articles
- Fondateur et Rédacteur en chef d'Agora Sports - 20 ans, Lyonnais, ambition journalisme sportif, EDJ Nice. Sports de prédilection : Tennis, Basketball. Suivez-moi sur Twitter : @clementcarton

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*