[FOCUS] LDN : la fête est finie pour les champions du monde

Olivier Giroud peut se tenir la tête : son équipe vient d'être assommée par les Pays-Bas. © Sipa Press

Fantomatiques. Difficile en effet de reconnaître les champions du monde sur le terrain néerlandais hier soir. Dans un match laborieux, les bleus ont signé une défaite 2-0 face aux Pays-Bas. La première depuis des mois.

C’était le 23 mars 2018 au Stade de France. Le Colombien Radamel Falcao et ses coéquipiers avaient mis les bleus à terre. C’était il y a huit mois. Depuis, les bleus n’ont pas perdu un seul match : onze victoires et quatre défaites. Depuis, la France est devenue championne du monde. Elle était sur un petit nuage duquel personne semblait capable de la faire tomber. Mais comme cela devait arriver un jour, ce fut ce 16 novembre 2018 à Rotterdam. Plus que la défaite, c’est le jeu des bleus qui a déçu.

Un jeu méconnaissable

Pas d’enjambées fantastiques de Mbappé. Un Griezmann incapable d’organiser son attaque. Un milieu désuni et une défense aux abois. Seul le capitaine Hugo Lloris était à la hauteur avec des parades somptueuses. Un penalty à la 94ème minute a scellé le match qui semblait déjà offert aux Néerlandais. Trop de déchets techniques, des erreurs tactiques, un pressing inexistant, et surtout, onze joueurs qui jouaient chacun pour soit. Et c’était bien le problème hier soir : le collectif de l’équipe de France qui a fait sa force pendant le mondiale n’était plus. Il n’y avait que des individus, qui jouaient pour eux-mêmes, sans solidarité ni entraide, préfigurant d’une défaite quasi inéluctable. Aidée par des néerlandais qui ont parfaitement récité leur leçon. 

Les Pays-Bas ont trouvé la faille 

Et c’est cela peut-être l’enseignement de la soirée. Les Néerlandais ont réussi à bloquer le jeu français, notamment sur les attaques rapides. Kylian Mbappé n’avait pas fait un drible que deux joueurs, si ce n’est trois, étaient déjà à sa poursuite. L’agressivité des Pays-Bas dans les duels a empêché les bleus de développer leur jeu. Preuve en est, trois cartons jaunes ont été distribués à N’Golo Kanté, Benjamin Pavard et Lucas Digne. Un signe d’énervement et de frustration qui a mené les bleus à même concéder un penalty donc dans les derniers minutes. Une brèche est maintenant ouverte. Et chacun des pays qui affrontera désormais l’équipe de France voudra s’y engouffrer. Un véritable défi pour les bleus qui n’ont plus leur destin entre les mains.

Tous derrière l’Allemagne

Et maintenant ? Il ne reste plus qu’à espérer que l’Allemagne remportera son match face aux Pays-Bas lundi prochain. Ce sera le dernier du groupe 1 de cette Ligue A. La France, toujours première du groupe, ne compte désormais qu’un seul point d’avance sur les Néerlandais. Une victoire de ces derniers lundi et les hommes de Didier Deschamps peuvent dire adieu au Final Four. Ces phases finales, qui se dérouleront en juin prochain, ne réunissent que les premiers des quatre groupes de la Ligue A. Et la France pourrait être la grande absente du dernier quarré pour la première édition de cette Ligue des nations.

Aurore Dessaigne

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*