Gp de Bahrein 2018 : Red Bull a du plomb dans l’aile

Le départ du Gp de Bahrein, dominé par Vettel (© Tous droits réservés)

Après un épisode australien nous offrant un rebondissement aux stands, Bahrein s’avance devant nous. Qui s’enlisera dans le sable du désert ?

Dès la qualification, on pouvait présager d’une course intéressante. Romain Grosjean part 16ème, juste derrière Max Verstappen. Le Néerlandais ayant détruit sa voiture en fin de Q1. Aucune McLaren en Q3 tandis que Pierre Gasly y accédait facilement. Sur sa Toro Rosso – Honda, le Français réalise une séance magnifique, emmenant sa voiture sur la 6ème place. Mais il partira en 5ème suite à la pénalité d’Hamilton. L’Anglais recule de 5 rangs suite à un changement de boîte de vitesse, il part 9ème. Devant, la Ferrari cadenace la première ligne, Vettel partant en pôle devant Raikkonen.

Départ raté du Finlandais qui permet à son compatriote de Mercedes de prendre la 2ème place. Derrière, Gasly, Toro Rosso, se permet de dépasser Ricciardo et sa Red Bull au premier virage. La différence de puissance fait repasser l’Asutralien à la 4ème place un peu plus tard. Et puis arrive le tour 2. En 10 secondes, Verstappen crève sa roue arrière gauche en tapant l’aileron avant d’Hamilton, et Ricciardo abandonne suite à un problème électronique. Au tour 5, il n’y aura plus de Red Bull en piste.

Restons sur ce tour puisque Gasly porte ses testicules et ferme la porte devant Magnussen, qui souhaitait le dépasser. On applaudit le sang froid et la manœuvre. Puisqu’on en parle, on salue le triple dépassement d’Hamilton dans la ligne droite des stands. Aidé par le DRS et une Mercedes rapide de base, l’Anglais passe Hulkenberg, Alonso & Ocon pour être 6ème. Et après ça, rien jusqu’au tour 36.

Kimi Raikkonen s’arrête. Les pneus avant changés ainsi que celui à l’arrière droite. Mais à gauche, le pneu est bloqué. Pourtant, le feu devant lui passe au vert. Il accélère et part de sa place aux stands. Malheureusement, il percute un des mécaniciens de son écurie. La stupeur s’empare de Bahrein tandis que Kimi s’arrête un peu plus loin. Abandon du Finlandais qui laisse Hamilton monter sur le podium. Pour Francesco Cigarini, il s’en tire avec une fracture tibia péroné. Plus de peur que de mal.

Vettel en perdition avec ses pneus a bien cru perdre la tête. Derrière lui, Bottas était en feu et remontait comme une balle. Mais le coéquipier d’Hamilton n’a pas su profiter de sa voiture et ses pneumatiques. Nouvelle victoire de Sebastien Vettel dans ce championnat. Hamilton sauve la mise avec une troisième place. Les McLaren font 7 & 8 tandis qu’Esteban Ocon qui marque le premier point de Force India cette saison. Dommage Sergio !

Les belles performances

Evidemment, Pierre Gasly. Au volant d’une Toro Rosso qu’on prévoyait à la ramasse, le Français a résisté à Kevin Magnussen. Pire, on a senti le Danois résigné au volant d’une Haas qui semblait en grande forme en Australie. Mais surtout, c’est le meilleur résultat de Honda depuis son retour en F1. Sacré pied de nez à McLaren. Le Français montre qu’il a les épaules solides.
Autre pilote qui se distingue, Marcus Ericsson. Mais c’est même Sauber dans son ensemble que l’on peut saluer. Stratégie à un arrêt pour le Suédois qui va prend 2 points et une neuvième place. De son coté, Charles Leclerc continue son apprentissage. 13è en Australie, 12è ici. La progression de Sauber est évidente. Les points vont être très durs à aller chercher pour chacune des équipes hors top 3. De quoi nous donner de belles luttes.

La contre performance

Red Bull. Deux semaines après le fiasco Haas, ce sont les Autrichiens qui subissent une course calamiteuse. En 3 tours, plus aucune voiture sur le circuit. Les pronostics sont à double tranchant. On peut passer pour le héros comme une belle pipasse. Force est de constater que ce début de saison fait passer votre serviteur pour une sublime tanche vu les prestations ratées de Max Verstappen.

17

Sebastien Vettel va arriver en Chine avec 17 points d’avance. L’an passé, l’Allemand et son rival Anglais étaient à égalité. Le GP de Chine va donc être très intéressant. Surtout qu’Hamilton est le tenant du titre à Shanghai. Le champion du monde en titre va donc devoir réagir pour éviter qu’un écart se creuse dès le début de saison. Rendez-vous le 15 avril prochain.

Image
Après la course, Perez & Hartley ont subi des pénalités de temps, permettant à Leclerc de passer 12ème. (© Tous droits réservés)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*