[PLANÈTE BLANCHE #25] Bozzolo champion du monde juniors, Ledeux gagne les France, Texier précoce et les hockeyeuses reléguées

Le Français Loan Bozzolo est devenu champion du monde juniors de snowboardcross en Autriche. (© Harald Steiner/GEPA Pictures)

Pour le vingt-cinquième lundi consécutif je me pose devant mon ordinateur pour écrire un numéro de Planète Blanche, le rendez-vous sports blancs d’Agora Sports. J’ai commencé cette chronique avant le début de la saison des Coupes du monde, pour planter le décor. Je l’ai poursuivie pendant cette belle et longue saison où les athlètes, quels qu’ils soient, ont fait rêver la planète entière. Et puis, maintenant que la neige font à vue d’œil (quoique il en retombe quand même encore), je reviens à une chronique un peu moins fournie mais plus élargie en termes de sports. Aujourd’hui, vous allez découvrir le snow volleyball ou l’ice swimming. La Planète Blanche recèle de sports et de moments insolites. Et c’est pour cela qu’on l’aime.
Aujourd’hui, la star de la Planète Blanche, 25eme épisode, c’est le snowboardeur français Loan Bozzolo, sacré champion du monde juniors en Autriche.

Le doublé planétaire pour Bozzolo, Passerat argentée

Les Championnats du monde juniors de snowboardcross disputés à Reiteralm (Autriche) ont été une grande réussite pour l’équipe de France. Elle repart du land de Styrie avec deux titres et une médaille d’argent en trois compétitions. Loan Bozzolo est devenu champion du monde juniors en individuel en battant le Canadien Eliot Grondin en finale. Chloé Passerat, elle, a pris l’argent, seulement battue par l’Allemande Jana Fischer. Enfin, les deux meilleurs juniors tricolores ont décroché, ensemble, le titre lors de la compétition par équipes mixtes, également au programme olympique. Le snowboardcross tricolore a encore un bel avenir devant lui…

Les hockeyeuses reléguées mais victorieuses, Texier flambe avec Columbus

Pour la première fois de son Histoire, l’équipe de France féminine de hockey-sur-glace disputait les Mondiaux élites. C’était du côté d’Espoo, en Finlande. Cela s’est malheureusement mal passé parce que les filles de Grégory Tarlé retrouveront la deuxième division en 2020, la faute à trois défaites d’entrée de compétition. Elles ont perdu 3-0 contre le Japon, 3-1 face à la République Tchèque puis 2-1 devant les Suédoises, hier. C’est ce revers qui a mis fin aux espoirs tricolores de maintien. Emmanuelle Passard restera à tout jamais comme la joueuse ayant inscrit le tout premier but des Bleues en Mondial élite. La première victoire des Bleues en Mondial élite est arrivée aujourd’hui face à l’Allemagne, 3-2 après prolongation grâce à un but de Chloé Aurard. Ces Mondiaux resteront tout de même comme une belle expérience pour les filles de Tarlé qui ne sont pas professionnelles. L’objectif est de remonter le plus vite possible dans l’élite, pour apprendre. Encore et encore.

Il en est un qui apprend très vite. Plus vite que les autres même. C’est Alexandre Texier, pas encore 20 ans. Le gamin né à Grenoble, drafté en 45eme position par Columbus en 2017, a commencé sa saison en Finlande avec l’équipe de KalPa où il a inscrit 14 buts et donné 27 assists (passes) en 55 rencontres. Fort de ses performances, son équipe NHL l’a envoyé en ligue de développement (AHL), aux Cleveland Monsters. Là-bas, en 7 rencontres, il marque deux fois et donne cinq passes. L’entraîneur des Blue Jackets de Columbus l’appelle alors en équipe première pour les deux derniers matches de la saison régulière. Il commence sa carrière en NHL – c’est le septième français à connaître cette joie – au Madison Square Garden de New York face aux Rangers. Il participe à la victoire de son équipe, en jouant 11 minutes, synonyme de qualification pour les playoffs. Le lendemain, il marque son premier but dans la ligue majeure. Il jouera les playoffs à partir de ce milieu de semaine. Une ascension fulgurante.

Ledeux et Col Pecqueur titrés en slopestyle

La station haute-savoyarde d’Avoriaz accueillait mercredi dernier les championnats de France de freeski slopestyle. Et logiquement c’est la Plagnarde Tess Ledeux qui s’est imposée chez les dames, avec un run crédité de 93.30 points. Lou Barin et Bérénice Dodé montent sur le podium. Chez les hommes c’est le sociétaire du SC Valmenié, Nathan Col Pecqueur qui décroche la médaille d’or (93.00 pts) devant Eliot Gorry (87.30 pts) et Kaditane Gomis (86.50 pts). Suite et fin des France de freeski mercredi 17 avril aux Arcs avec le big air.

Manificat et Chamiot-Maitral l’emportent aux Saisies et deviennent champions de France longues distances de ski de fond

La 25eme Etoile des Saisies, course de 42 kilomètres disputée autour de la station ayant accueillit les épreuves de nordique des Jeux olympiques d’Albertville 1992, servait de support aux France longues distances de ski de fond. C’est dans ce contexte que Maurice Manificat, pas encore titré en individuel cette année aux championnats de France, l’a emporté deux petites secondes devant Clément Parisse, malade mais deuxième aux Saisies comme en 2018. Robin Duvillard, qui disputait sa dernière course avec la combinaison de l’équipe de France, est troisième après avoir été ralenti par une chute. Chez les dames, c’est la locale Laura Chamiot-Maitral qui lève les bras au bout du marathon. Flora Dolci et Théo Schély remportent les courses et les titres juniors, sur un format de course plus réduit (21 km).

Le palmarès des Chrono d’Or

Mardi soir dernier se déroulait la traditionnelle cérémonie des Chrono d’Or à Annecy. L’occasion pour Perrine Laffont de recevoir son gros globe de cristal du ski freestyle mais aussi d’être élue championne des championnes, comme Alexis Pinturault chez les hommes.

En bref…

Lau se retire sur un titre

La légende française, et mondiale, du télémark Philippe Lau a disputé sa dernière course lors des championnats nationaux disputés aux Houches, en Haute-Savoie. Le skieur de Méribel l’a emporté devant le Septimontain Noé Claye et Théo Sillon. Victoire de Lola Mosteiro chez les dames, Argeline Tan-Bouquet et Iloée Ravanel suivent.

La Suède conserve son titre mondial en curling

Pour la neuvième fois de son histoire, la Suède devient championne du monde de curling masculin. Après un début de finale indécis (2-2 après sept ends), les Scandinaves ont réalisé deux grosses manches pour finalement l’emporter 7-2 sans avoir à disputer la dernière mène. Comme l’année dernière à Las Vegas, les victimes des Suédois en finale sont les Canadiens, onze titres depuis 2000. Les Suisses prennent le bronze cette année à Lethebridge.

Les Américains gagnent à Kronplatz, les féminines russes confirment

Le week-end dernier, le circuit mondial du snow volleyball se déplaçait à Kronplatz, en Italie, lieu habituel d’un géant féminin de la Coupe du monde de ski alpin. Si les Autrichiens avaient dominé la compétition inaugurale, ce sont les Américains qui l’emportent en Italie. Les frères hawaiiens Maddison et Riley McKibbin accompagnés du Californien Troy Field battent les Russes après un gros combat lors de la finale, remportée 22-20 lors du set décisif. Chez les dames, comme en Autriche, ce sont les Russes Olga Motrich, Anna Romashova, Olga Kozhadey et Olga Filina qui l’emportent. Prochain et dernier rendez-vous en Argentine, début août, pour le circuit mondial du snow volleyball.

Une Française aux Mondiaux d’ice swimming en Russie

Ce dimanche, l’émission Stade 2 nous a fait découvrir l’ice swimming, soit de la natation dans une eau à zéro degré. La Normande Marion Joffle a participé aux Mondiaux 2019 disputés à Mourmansk, en Russie. Avec succès puisqu’elle a remporté le 50m brasse de la Coupe d’Arctique après une quatrième place sur le 1000m qui l’a laissé chaos. A découvrir juste en-dessous.

Pour une séance de rattrapage de l’actualité des sports blancs, cliquez juste en-dessous

A propos de Florian Burgaud 93 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*