[PLANÈTE BLANCHE #33] L’adieu à Michel Canac, le combiné alpin sauvé et Koukalova retraitée

Michel Canac (ici lors du Challenge des Moniteurs 2002) est décédé la semaine dernière. Alors en ski de randonnée, il a chuté d'un sérac à Pelvoux. (© Tous droits réservés)

La montagne a (encore) emporté un de nos champions. Dix ans et un jour après le décès de la snowboardeuse Karine Ruby, Michel Canac, l’alpin, a connu le même sort, tragique. Comme un symbole de la puissance des montagnes. Tous deux étaient devenus guides de haute montagne une fois leur carrière d’athlète terminée. Et tous deux connurent, donc, le même sort. Canac était un slalomeur de l’équipe de France de ski alpin. Il avait participé aux Jeux olympiques de Sarajevo, lorsque celle-ci faisait encore partie de la Yougoslavie, en 1984. Avant cela, Michel Canac était monté sur un podium en Coupe du monde, à Kranjska Gora en 1983, et avait pris la cinquième place des Mondiaux de combiné de Schladming, en 1982. Mais la plus grande réussite, et peut-être fierté, de l’Isérois c’est d’avoir donné son nom à une technique. Pendant sa carrière les instances sont passées des piquets de bois aux piquets articulés : on disait donc passer un piquet à la Canac ! Lui seul avait trouvé la bonne technique pour enrouler ses skis autour de ses nouveaux piquets. C’est aussi grâce au natif de Bourg-d’Oisans que le ski alpin tricolore se releva d’années difficiles. Michel Canac est ensuite devenu un ”pull rouge” (moniteur ESF), fidèle au Challenge des Moniteurs qu’il a remporté à plusieurs reprises, la dernière fois en vétéran 5 il y a 4 ans. Et puis Canac était aussi un amoureux de la montagne, de ses montagnes. C’est sans doute son père Roger, guide de montagne, qui lui a transmis cet amour. Il était guide de haute montagne. Michel Canac n’est plus de ce monde mais nul doute qu’il va en voir des gamins enrouler des piquets à la Canac !
Retour sur l’actualité des sports d’hiver dans ce 33eme numéro de la Planète Blanche sur Agora Sports : le Congrès de la FIS, le stage commando des athlètes français engagés et les nouvelles annonces de départs à la retraite sont au programme.

Les décisions entérinées par la FIS à Dubrovnik

La fine fleur décisionnelle de la Fédération Internationale de Ski (FIS) s’est réunie. C’était semaine dernière du côté de Dubrovnik, en Croatie. Plusieurs décisions marquantes ont été prises.

Le combiné alpin promu dans le calendrier

Nous autres amoureux du combiné alpin avions extrêmement peur que celui-ci soit tout simplement rayé du calendrier. Or, et c’est là l’une des décisions les plus marquantes prise à Dubrovnik, il a été maintenu et même promu ! Il sera encore des Mondiaux en 2021 à Cortina d’Ampezzo (Italie) et la saison prochaine trois épreuves seront au programme pour les hommes, une de plus pour les femmes. Les rumeurs indiquent que le slalom se disputera dorénavant avant l’épreuve de vitesse. Autre annonce faite en Croatie : pour la première fois une Coupe du monde de ski alpin se déroulera en Chine, elle servira de Test Event, le tout premier des Jeux de Pékin 2022. Les skieurs se déplaceront ensuite au Japon pour la première fois depuis trois ans. Enfin, comme le parallèle va devenir une discipline à part entière, une World Cup Start List (WCSL) va être mise en place pour l’hiver 2021/2022. Comme Oslo a refusé d’organiser le City Event du 1er janvier, la ville suisse de Davos s’est portée candidate : une décision sera prise en juillet. Il y aura 43 épreuves féminines et 46 masculines l’hiver prochain.

Le Tour de Ski fait sa mue, le Ski Tour et le Sprint Tour apparaissent, comme le relais mixte

L’année prochaine, le Tour de Ski ne se terminera pas par une poursuite sur la montée de l’Alpe Cermis. Pour donner un peu de pep’s à cette fin d’épreuve, la FIS a décidé de faire partir la dernière étape du Tour de Ski en groupe : ce sera donc une mass-start. Aussi, les secondes bonus ne seront plus données que lors des mass-starts et des sprints. Un Ski Tour scandinave verra le jour février, d’Östersund à Trondheim en passant par Äre et Storlien-Meraker. Une autre nouveauté arrive au programme : le Sprint Tour avec trois compétitions en quatre jours à Québec et Minneapolis. Enfin, lors des Finales de la Coupe du monde de Canmore (le Tour de clôture disparaît), aura lieu le tout premier relais mixte de l’histoire.

Plus de coordination entre le freeski et le snowboard

L’hiver prochain, plus de la moitié des épreuves de slopestyle, halfpipe et big air de snowboard et de freeski seront organisées au même moment et dans la même station, dans un souci d’harmonisation entre ses deux sports cousins.

La Coupe du monde féminine de combiné nordique arrive

Ce sera pour l’hiver 2020/2021. Enfin. La Coupe du monde féminine de combiné nordique verra le jour dans un an et demi. Avant cela, les pionnières disputeront une dernière saison de Coupe continentale. Une compétition par équipes mixtes verra le jour lors des Mondiaux juniors organisés au début de l’année prochaine à Oberwiesenthal (Allemagne). Enfin, le dernier jour du TRIPLE de la Coupe du monde masculine, ce seront 40 athlètes qui seront autorisés à prendre le départ, et non plus 30 comme auparavant. Il retournera d’ailleurs à Seefeld l’hiver prochain.

Hofer sera remplacé par Pertile, Kearney et Jylhä à la commission des athlètes de la FIS

Walter Hofer, le directeur du saut à ski à la FIS, prendra sa retraite à l’issue de la prochaine saison et sera remplacé par l’Italien Sandro Pertile. L’Américaine Hannah Kearney, ex-reine des bosses, et le Finlandais Martty Jylhä, ancien spécialiste de ski de fond, entrent à la commission des athlètes.

La compagnier Hiver du Bataillon de Joinville s’est réunie pour un stage à Vannes

Du 27 au 30 mai dernier, les athlètes de l’Armée des champions, affectés au Bataillon de Joinville, ont réalisé un stage au sein du troisième régiment d’infanterie marine de Vannes. Plusieurs activités étaient programmées, notamment une marche commando, de l’escalade, du rappel ou des activités nautiques. Les petits nouveaux Jules Lapierre et Perrine Laffont mais aussi Simon Desthieux, les frères Fourcade, Anaïs Bescond, Baptiste Gros, Richard Jouve, Français Braud, Robin Duvillard, Alizée Baron, Anne-Sophie Barthet, Marie Bochet, Lucas Chanavat, Benjamin Davier, Enora Latuillière, Nelly Moenne-Loccoz ou Pierre Vaultier étaient du rassemblement.

La retraite pour Koukalova et Romar, Ammann continue sa route

Quelques semaines après Laura Dahlmeier et Anastasiya Kuzmina, c’est la Tchèque Gabriela Koukalova qui annonce prendre sa retraite. Le biathlon perd coup sur coup trois grandes championnes. Pour Koukalova, cela faisait deux ans que la vainqueur du gros globe 2016 n’avait plus pris le départ d’une Coupe du monde, à cause de blessures. Le skieur finlandais spécialiste de vitesse Andreas Romar se retire également.

Le sauteur suisse Simon Ammann, quadruple champion olympique, rempile quant à lui pour une 23eme saison sur le grand circuit, à 37 ans.

En bref…

L’enthousiasme pour la Coupe du monde de ski de fond française tempéré

Michel Vion, le patron de la Fédération Française de Ski (FFS), a quelque peu tempéré sur Ski Chrono l’information de l’arrivée de la Coupe du monde de ski de fond en 2021 à Prémanon : “Il convient d’être prudent. C’est une réflexion et pas encore un projet”, indique-t-il. Le standing de l’hébergement et les financements sont notamment les points compliqués dans ce dossier.

Boston à deux victoires de la Coupe Stanley

Les Bruins de Boston mènent deux victoires à une face aux Blues de Saint-Louis en Coupe Stanley, finale du championnat nord-américain de hockey-sur-glace. Match 4 la nuit prochaine dans le Missouri.

Le Giro est arrivé à Antholz-Anterserlva, Vonn à Roland-Garros

Le stade de biathlon d’Antholz-Anterselva a été le théâtre de l’arrivée de la 17e étape du Tour d’Italie cycliste mercredi dernier. Cela a inspiré le Français Nans Peters, vainqueur en solitaire. La néo retraitée Lindsey Vonn a passé une bonne partie de la semaine passée dans les tribunes du stade de Roland-Garros : la championne américaine a notamment pu voir les performances de Rafael Nadal, Roger Federer et Novak Djokovic, au rendez-vous des quarts de finale à partir de demain.

View this post on Instagram

Wait, did you say ice cream? 👀

A post shared by L I N D S E Y • V O N N (@lindseyvonn) on

Pour une séance rattrapage de la semaine précédente, cliquez juste en-dessous

A propos de Florian Burgaud 92 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*