[PREVIEW] Indiana Pacers : un effectif en partie renouvelé pour un cap à passer

Après 4 échecs de suite au premier tour des playoffs, l’été a été studieux du côté d’Indiana pour remodeler une équipe capable de franchir un cap cette année. De nombreux départs ont eu lieu et les nombreuses arrivées vont donnés à Nate McMillan, le coach, de nouvelles cartes pour faire des Pacers, une équipe trouble-fête dans les favoris de la NBA.

Ce qui a changé cet été: Un effectif en partie recomposé

11 arrivées pour 7 départs. Ces chiffres sont dignes d’un club de football mais non, il s’agit du bilan de transferts des Pacers. Si au niveau de la direction du club, rien n’est à signaler, c’est sur le parquet que les changements seront bien visibles. Trois joueurs majeurs sont partis: Darren Collison, Bojan Bogdanovic et Thaddeus Young.

Il a donc fallu aller flairer quelques bons coups pour reconstruire une équipe compétitive. Et les Pacers ne s’en sont pas trop mal sortis. En effet, T.J. Warren, Jeremy Lamb et surtout Malcolm Brogdon sont arrivés cet été à Indiana. Le gros coup est quand même l’arrivée de Malcom Brogdon, qui, après une longue blessure l’année dernière, a fini la saison avec les Bucks de manière honorable.

Nate Mc Millan disposera donc d’armes supplémentaires pour aborder cette nouvelle saison, notamment en attaque où son équipe a montré quelques signes de faiblesse l’année dernière.

Roster 2019-2020

Avec les départs de cet été et la blessure de Victor Olapido, c’est le secteur des Pacers que Nate Mc Millan va devoir s’attacher à construire en ce début de saison. Malcolm Brogdon va retrouver une place de titulaire qu’il avait perdu à Milwaukee et en plus, il jouera en tant que meneur. Jusqu’au retour de Victor Olapido (au mieux en décembre), Jeremy Lamb et T.J. Warren devront montrer lequel des deux mérite sa place dans le cinq une fois que la star de cette équipe sera revenue sur les parquets.

Le secteur intérieur fait aussi saliver avec la doublette Sabonis-Turner qui va devoir se partager la raquette. Ils n’ont pas forcément beaucoup joué ensemble la saison dernière car Sabonis occupait le rôle de 6ème homme mais leur association est très attendue. T.J. Jeah et surtout le rookie géorgien, Goga Bitadze, sont attendus pour les suppléer.

Le cinq majeur probable : Brogdon – Lamb – Warren – Sabonis – Turner

Joueurs clés du banc :
Aaron Holiday, T.J. McConnell , Justin Holiday, Edmond Sumner,
Doug McDermott, T.J. Leaf, Goga Bitadze (n°18) + Olapido (blessé)

Entraîneur : Nate McMillan

Objectif : Garder la constance des dernières saisons

Au vu des nombreux changements dans l’effectif, il y a deux écoles : croire en ces nouveaux Pacers ou alors se dire que ce n’est pas pour cette année. En tout cas, du côté de l’équipe, l’objectif est clair : sa qualifier pour les playoffs et enfin, passer ce satané premier tour. Il faudra pour cela espérer que la mayonnaise prenne vite entre toutes ces nouvelles têtes, ce qui est loin d’être sûr à quelques jours de l’ouverture de la saison.

Des incertitudes peuvent apparaître sur la capacité de Brogdon à gérer ce poste de meneur qu’il redécouvre à Indiana. Et surtout, il y aura deux parties de saison à gérer : avant et après le retour d’Olapido. Certains joueurs perdront du temps de jeu et Lamb ne présente pas la même capacité de scoring que Super Victor. D’autres joueurs seront donc obligés de prendre plus de responsabilités à l’image de Myles Turner et Domantas Sabonis. La météo au-dessus d’Indiana avant le début de saison connaît donc un degré de confiance incertain.

Avec 8 contrats déjà sécurisés pour la saison 2020-2021, on peut dire que les Pacers veulent essayer de construire un noyau solide pour les prochaines années afin, pourquoi pas, de rêver au titre suprême avec la maturité de l’expérience. Encore faut-il que la mayonnaise prenne et ça, beaucoup demandent à voir…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*