RWC 2019 : Japon-Afrique du Sud, un quart de finale inédit

Une rencontre très peu plausible il y a quelques mois. CP : FB Rugby World Cup

Une affiche que peu de spécialistes imaginée et pourtant. Le Japon a le droit pour la première fois de son histoire à un quart de finale d’un mondial. Encore plus fort pour eux, il se jouera à domicile ce dimanche. Les Springboks sont prévenus et devront faire absence de ce public, de cette nation tout entière derrière les Brave Blossoms. Les Sud-Africains restent favori et le sont également pour le titre. Un match indécis mais attention aux Japonais qui savent créés l’exploit ces derniers temps.

Un Japon majestueux

Les Braves Blossoms ont surpris, conquis et rendu un bel hommage au rugby asiatique durant cette phase de poule. Les hommes de Jamie Joseph terminent premiers de leur poule en étant invaincu. Une performance impensable il y a quelques semaines en ayant l’Irlande et l’Écosse comme adversaires directs. Ils battent également la Russie et les Samoa. Ils ont été impressionnants en pratiquant un niveau de jeu digne des nations favorites à cette coupe du monde. Ils ont su faire déjouer les Irlandais sur le paquet d’avant, pourtant reconnu comme l’un des meilleurs du monde actuellement. Leur facteur X, Kotaro Matsushima, a su faire éclabousser son talent sur les pelouses japonaises. Il a réalisé un triplé dès son premier match face à la Russie. Il possède des capacités pour éliminer son adversaire mais aussi de vitesse proche du Sud-Africain, Cheslin Kolbe.

Les Japonais sont remarquables depuis le début de ces phases de poule. Ils pourraient continuer sur cet élan grâce notamment à l’aide du public. Une nation a suivre pour ce quart de finale mais aussi dans le futur car elle ne fait que débuter sa construction sur la scène mondiale.

Les Japonnais ont réalisé deux exploits en deux semaines face à l’Irlande et l’Ecosse.
CP : Matthew Childs / Reuters

L’Afrique du Sud en grand outsider de ce mondial

Les Springboks se présentent comme un véritable favori après la Nouvelle-Zélande dans cette coupe du monde 2019. Après avoir perdu son premier match face aux All Blacks, les Sud-Africains ont montré un niveau de jeu impressionnant. Des facultés à faire la différence dans n’importe quelle situation ou même de savoir gérer les matchs. La profondeur de leur banc est importante et leur a permis de faire tourner durant ces phases de poules. Leur facteur X est similaire au Japon, en la personne de Cheslin Kolbe. Ce petit gabarit reconnu comme l’un des meilleurs joueurs de Top 14, a su faire ses preuves au niveau international. Ce fut le cas face aux Néo-Zélandais en ayant été le joueur avec le plus de franchissements. Il pourrait être l’élément clé de l’Afrique du Sud pour aller le plus loin possible dans cette coupe du monde.

En terme de collectif, les hommes de Johan Erasmus se sont montrés fort sur les bases et ont même réussi à avoir la possession en leur faveur face aux All Blacks. Aujourd’hui, cette nation impressionne, surprend et est considérée comme la seule à pouvoir détrôner les hommes de Steve Hansen, sur le toit du monde depuis 8 ans.

L’Afrique du Sud est prête pour le combat et aller chercher cette demi-finale
CP : AFP

Une affiche inédite mais pleine de suspense pour conclure le week-end

Les deux nations se retrouvent ce dimanche à 12h15, heure française. Cette rencontre se déroulera au Tokyo Stadium, pour un stade qui sera uni derrière ses joueurs, les Brave Blossoms. L’arbitre principal sera monsieur Waynes Barnes qui sera accompagné de Ben O’Keeffe et de Luke Pearce. Monsieur Barnes a d’ailleurs été l’un des arbitres en phases de poules les plus appréciés de part son professionnalisme et sa clarté avec les joueurs sur les pelouses. Une rencontre rappelant de mauvais souvenirs aux Sud-Africains. En 2015, ils avaient subi une défaite historique en phase de poule, 34 à 32, face à ces mêmes Japonais. Tout de même lors de leur dernière confrontation en 2019, les Springboks l’avaient largement emporté sur le score de 41 à 7.

Les Brave Blossoms voudront sûrement réaliser le match parfait afin, comme l’a évoqué le capitaine, rendre hommage aux victimes du typhon de la semaine dernière. Suspense, spectacle, talents, public, émotion, … Tous les facteurs sont réunis pour avoir une affiche digne des quarts de finale d’une coupe du monde.

Joris Bertoïa

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*