[ITW] Baptiste Hamid : « La priorité a changé, la santé avant tout »

Baptiste est préparateur physique à Caen depuis 2019. CP : SM Caen

Préparateur physique au sein du Stade Malherbe de Caen en Ligue 2, Baptiste Hamid est aussi directeur d’une salle de sport. Passé par le Toulouse Football Club pendant près de 10 ans, il a suivi Pascal Dupraz pour un nouveau challenge dans l’échelon inférieur. En cette période de confinement, la situation a changé dans son travail et il explique le nouveau quotidien au sein du club.

D’abord, comment c’est préparé cette période assez délicate au sein du club ?

Nous avons joué notre dernier match et puis il y a eu la suspension de la Ligue 2. A partir de ce moment là, nous avons commencer à préparer des plannings pour que les joueurs ne perdent pas de temps. Et puis, il y a eu l’annonce du gouvernement sur ce confinement. Nous avons alors réalisé des programmes individualisés.

Comment se passent ces séances pour les joueurs ?

C’est une planification hebdomadaire. Nous avons préparé des séances pour lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi. Le jeudi et le dimanche sont des jours de repos. Le lundi nous sommes sur de la musculation et de la course, le mardi de l’explosivité, le mercredi du travail intermittent et le samedi une séance mixte. Nous avons une évolution dans leur préparation. Et chaque programme est adapté au matériel disponible chez le joueur.

Une telle pause peut-elle avoir un énorme impact sur les physiques ?

On ne peut pas avoir un avis général sur ce point là. Chaque joueur est différent physiquement et n’est pas construit de la même manière. Cela va dépendre de ce qu’il va mettre en place durant cette période sur son alimentation et son hydratation. Mais aussi dans le respect des programmes que nous avons préparés pour eux spécifiquement.

Est-ce qu’aujourd’hui il faudrait refaire une préparation pour reprendre le championnat de manière optimale ?

Pas de préparation physique comme nous pouvons faire l’été. Mais oui il faudrait faire plusieurs séances avant le premier match pour arriver dans de bonnes conditions. Actuellement, nous serions sur quatre semaines de pause, il faudrait au minimum dix jours pour remettre les organismes au niveau de l’intensité que les matchs demandent. Mais nous voulons tous que la saison reprenne et que notamment pour nous Caen, jouer nos dix derniers matchs de Ligue 2.

Comment jugez-vous la situation actuelle ? Est-elle difficile pour les joueurs ?

Elle est particulière. Les priorités ont changé pour les joueurs et pour tout le monde. La santé passe avant tout désormais. Il est certain que le corps est leur outil de travail et que l’objectif est qu’il y ait le moins de perdition. Mais l’essentiel aujourd’hui est de sortir de cette pandémie.

Par Joris Bertoia

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*