Eugene, dans la continuité

Hayward Field de nuit. (Crédits : Diamond League)

Le mythique Hayward Field de Eugene, dans l’Oregon, accueillait samedi dernier la troisième étape de la Diamond League. Après de beaux résultats à Doha et Shanghaï, 9 performances mondiales de la saison ont été battues aux Etats-Unis.

Cette nouvelle étape Diamond League était divisée en deux parties. Une le vendredi et l’autre le samedi. Au javelot, les allemands ont de nouveau mis la main sur le podium avec Hofmann, Vetter et Röhler. Ce dernier devance son dauphin de 54 centimètres avec un jet à 89m88. Les conditions étaient difficiles à la perche. Le vent ne favorisait pas les athlètes. Voir Braz, le champion olympique, et Holzdeppe faire un zéro pointé, c’est rare. Voir Renaud Lavillenie ne pas aller plus haut que 5m56 l’est tout autant. Sam Kendricks remporte le concours à 5m81 devant le très jeune suédois Arnaud Duplantis (5m71). Un seul lièvre et un 800m qui n’a pas cassé les chronos. Emmanuel Korir l’emporte en 1:45.16 devant Nigel Amos. Le champion du monde Pierre-Ambroise Bosse n’a toujours pas fait sa rentrée.

Les temps descendent sur le sprint et le demi-fond

Le vent était, pour les sprinteurs, un ami ce samedi. Il y en avait même un peu trop lors du 100m hommes. Ronnie Baker fait descendre le temps à 9″78 avec +2.4 de vent. Temps non homologué. Pas de “World Leading” chez les féminines mais un doublé ivoirien. Marie-José Ta Lou gagne en 10″88 avec un vent à +1.9. Elle devance de justesse Murielle Ahouré en 10″90 dans un 100 mètres très relevé. La performance est pour Noah Lyles, 20 ans. Le sprinteur américain fait désormais partie des 10 meilleurs performeurs de l’Histoire sur 200m. Avec un vent parfait (+2.0), il descend largement sous les 20 secondes en 19″69, meilleure performance de la saison éclatée. Isaac Makwala s’est claqué dans le virage et le champion du monde turc Guliyev finit dernier. Et si c’était Lyles le futur Bolt ?

Le 400m haies féminin ouvrait le bal samedi soir en heure française. Pas de gros chrono mais une bataille pour cette victoire à Hayward Field. La jamaïcaine Janieve Russell s’impose en 54″06 juste devant l’américaine, championne du monde à Londres, Dalilah Muhammad (54″09). Avec le forfait de sa principale adversaire Alyson Felix, Shaunae Miller-Uibo a facilement remporté le 400m plat en 49″52, sans trop forcer.  La perche féminine et le triple saut nous ont offert deux beaux concours. Les conditions climatologiques n’étaient pas des plus simples pour les perchistes. Le début de saison est compliqué pour la grecque Stefanidi, Sandi Morris n’est pas non plus au plus haut de sa forme. Jenny Suhr et Eliza McCartney en profitent. Record du meeting pour les deux (4m85) mais Suhr remporte l’étape de Eugene grâce à moins d’essais. Record personnel et de Nouvelle-Zélande pour McCartney.

Le duel Will Claye/Christian Taylor tient toutes ses promesses après trois meetings. Ce dernier sort – comme à son habitude – un dernier saut magique. 17m73 et 17m46 pour Claye. Dire que Teddy Tamgho revient progressivement… Pour le moment, il est seul au monde à la hauteur. Mutaz Essa Barshim la de nouveau emporté à Eugene avec 2m36 à son troisième essai. Il bat l’athlète neutre Danil Lysenko et manque d’un rien de battre le record du meeting à 2m42. Le demi-fond féminin a offert de grands combats ce week-end. Le 1500m s’est joué entre anglo-saxons. Shelby Houlihan bat son record personnel en 3’59″06 et devance l’écossaise Laura Muir (3’59″30) et sa compatriote Jenny Simpson (3’59″37). Le 6 juin sera fêté le 10e anniversaire du record du monde du 5000m de Tirunesh Dibaba. A Eugene, c’est sa soeur Genzebe Dibaba qui a tenté d’effacer ce record. Les lièvres n’ont pas réussi à amener l’éthiopienne dans les meilleures conditions. Dibaba s’est donc contenté de gérer et gagne en 14’26″89, à 15 secondes du record du monde de sa soeur. Elle retentera sa chance… à Montreuil, avec toute une organisation pour qu’elle y parvienne.

Le prochaine étape de la Diamond League arrive rapidement puisque Rome accueille la quatrième étape dès le jeudi 31 mai.

Un petit point sur l’Hypomeeting de Götzis en Autriche, premier rendez-vous pour les épreuves combinées. Damian Warner, vice-champion du monde en titre derrière Kevin Mayer, a remporté le décathlon mais la principale performance était sur l’heptathlon. La belge Nafissatou Thiam s’est envolée à 2m01 à la hauteur, meilleure performance de l’Histoire sur un heptathlon. Jamais personne n’avait dépassé le double-mètre sur un concours de la hauteur.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*