[LUNDI TENNIS] Garcia et Mannarino se mettent au vert, la polyvalence de Berrettini et Moutet dans le Top 100

Caroline Garcia s'est offert son premier titre en 2019 à Nottingham. (Reuters).

Première semaine sur gazon et déjà succès à foison pour les Français ! Caroline Garcia s’est imposée à Nottingham, Adrian Mannarino a remporté son premier titre à s’Hertogenbosch, Corentin Moutet fait son entrée dans le Top 100 et Matteo Berrettini a épaté Stuttgart. Agora Sports vous résume le début de la saison sur herbe tant attendue.

Garcia se met au vert

Tête de série n°1 du tournoi de Nottingham, Caroline Garcia a répondu présent en ouverture de la saison sur herbe. Titrée pour la septième fois sur le circuit WTA, la Lyonnaise a globalement maîtrisé une semaine bien chaotique en Angleterre en raison des conditions météorologiques. Souvent interrompues à cause de la pluie, certaines rencontres ont même dû se jouer sur dur indoor pour que le tournoi puisse se terminer dans les temps. Garcia a dû attendre sa demi-finale contre l’Américaine Jennifer Brady pour enfin goûter au gazon.

Qualifiée pour sa deuxième finale de la saison (après Strasbourg il y a trois semaines), la Française s’est parfaitement acclimatée à la surface en dominant l’une des joueuses en forme, Donna Vekic. Huitième de finaliste à Roland-Garros, la Croate s’était même imposée à Nottingham deux ans auparavant. Caroline Garcia a finalement pris le dessus (2-6, 7-6, 7-6) et a conquis le premier trophée depuis octobre dernier. De quoi redonner le sourire après un “Roland” décevant.

Le numéro de Mannarino

Trois fois qualifié pour les huitièmes de finale de Wimbledon, six fois finaliste d’un tournoi ATP (dont deux sur gazon), mais jamais encore sacré. Adrian Mannarino a enfin réparé cette anomalie qui traînait sur son CV. Lauréat du tournoi de s’Hertogenbosch, le Français a perpétué la tradition de vainqueurs tricolores aux Pays-Bas. Sur les sept dernières éditions, le trophée a été soulevé à cinq reprises par un joueur bleu-blanc-rouge (dont trois fois par Nicolas Mahut). “Manna” est désormais le trente-deuxième Français à avoir une ligne écrite en majuscules sur son palmarès.

Et au vu de son parcours sur l’herbe néerlandaise, tout cela est bien mérité. En éliminant trois membres du Top 30 en trois matches (et en perdant à chaque fois le premier set), Mannarino s’est construit une réputation de tombeur. Verdasco, Goffin puis Coric peuvent en témoigner. Pour sa septième finale, son adversaire, l’Australien Jordan Thompson, était le dernier rempart susceptible d’empêcher le Francilien de toucher au Graal. Mal embarqué dans la première manche, celui-ci a dû sauver quatre balles de set avant de virer en tête et de soulever le plus beau titre de sa carrière. Après la saison sur terre, le voici maintenant au septième ciel.

Adrian Mannarino a débloqué son compteur de titres en s’imposant à s’Hertogenbosch (Photo EPA).

Berrettini tout-terrain

On le savait dangereux sur terre battue, mais pas sur herbe. Pourtant, Matteo Berrettini a toutes les armes pour s’illustrer sur cette surface. L’Italien d’un mètre 95 possède une évidente grande qualité de service mais aussi une puissance en coup droit et revers lui permettant de déborder ses adversaires. Kyrgios, Khachanov ou encore Auger-Aliassime ont pu constater les dégâts provoqués par ce buffle de Berrettini.

Matteo Berrettini (à gauche) a remporté le troisième titre de sa carrière en battant Félix Auger-Aliassime (Photo AFP).

La statistique qui illustre cette ultra-domination du Transalpin concerne son service : sur les 50 jeux disputés sur son engagement, il en a remporté 50. Sans perdre le moindre set, Berrettini a remporté son troisième titre et s’impose désormais comme le digne successeur des Fognini et autres Seppi. Vingt-deuxième mondial aujourd’hui, il devient un joueur dont la polyvalence est peut-être sa meilleure arme.

La promesse de la semaine : Corentin Moutet

Certes, l’éclosion de Corentin Moutet n’est plus une surprise mais son entrée dans les 100 premiers mondiaux mérite l’attention. Vainqueur du Challenger de Lyon, le Francilien est le 74e Français à franchir cette barre symbolique. Avec ce quatrième titre dans cette catégorie, Moutet confirme ses excellentes prestations à Roland-Garros (troisième tour).

Avec sa patte de gaucher, il propose un jeu devenu rare sur le circuit, dominé par les grands gabarits à la frappe lourde. Son mètre 75 l’oblige à prendre la balle plus tôt et de distribuer du fond du court. S’inspirant notamment du Belge David Goffin, surnommé pour l’occasion “le géomètre”, Corentin Moutet peut même devenir l’un des “géo-maîtres” du tennis mondial.

Le reste de l’actu en bref

L’actu WTA

Alison Riske a remporté le tournoi de s’Hertogenbosch en disposant en finale de Kiki Bertens (0-6, 7-6, 7-5). C’est le deuxième titre pour l’Américaine, le premier depuis 2014.

L’Australie a choisi de recevoir la France à Perth lors de la finale de Fed Cup. Elle se tiendra les 9 et 10 novembre. C’est la première fois depuis 1978 que l’Australie accueille l’événement.

L’actu ATP

Richard Gasquet a retrouvé le rythme de la compétition en ralliant les demi-finales aux Pays-Bas. Qualifié pour le dernier carré d’un tournoi pour la première fois depuis octobre dernier, le Français a rendu les armes face à Thompson (7-5, 6-3).

Marin Cilic, désormais 15e mondial, a annoncé que l’ancien joueur Wayne Ferreira allait intégrer son staff pour la saison sur gazon. Le Croate, en quête de résultats, doit défendre son titre au Queen’s cette semaine.

Andy Murray effectue son retour à la compétition à l’occasion de ce même tournoi du Queen’s. Aligné en double avec Feliciano Lopez, il sera opposé aux Colombiens Farah et Cabal, têtes de série n°1. Le Britannique, ancien n°1 mondial, a laissé entendre qu’il espérait un retour en simple en septembre.

Nicolas Mahut a réussi à s’extirper des qualifications du Queen’s. Surfant sur son magnifique Roland-Garros, le 189e mondial affrontera au premier tour l’Américain Frances Tiafoe.

Stan Wawrinka a annoncé qu’il allait collaborer avec Daniel Vallverdu. Ancien entraîneur d’Andy Murray, Tomas Berdych et Grigor Dimitrov, le Vénézuélien cohabitera avec l’actuel coach du Suisse, Magnus Norman.

Après l’incident l’opposant à Serena Williams lors d’une conférence de presse à Roland-Garros, au cours de laquelle il avait été prié de laisser sa place, Dominic Thiem a proposé à l’Américaine de se réconcilier. L’Autrichien a en effet invité l’ancienne n°1 mondiale à participer à Wimbledon ou à l’US Open en double mixte.

La composition de l’équipe Europe qui disputera la Laver Cup du 20 au 22 septembre est désormais connue. Outre les deux têtes d’affiche Federer et Nadal, il y aura Thiem, Zverev et Fognini, qui découvrira la compétition.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*