[Mardi Rugby #6] Le jeune LOU sort les crocs

Chaque mardi, Agora Sports revient sur la semaine écoulée dans le monde du ballon ovale. Les matchs, les rumeurs, les transferts de la semaine dernière (4 décembre au 10 décembre).

Les infos de la semaine :

Vague de prolongations au Stade Toulousain. Les expérimentés Iosefa Tekori et Jerome Kaino prolongent tous deux d’une saison supplémentaire soit jusqu’en 2021. Le talonneur Peato Mauvaka prolonge lui jusqu’en 2023.

Le Racing 92 a officialisé le licenciement du deuxième-ligne fidjien Leone Nakarawa après être rentré de vacances en retard de 16 jours. Ce licenciement intervient alors que la première sanction prévue par le club avait été refusée par le joueur.

Tawera Kerr-Barlow et Jérémy Sinzelle prolonge tous deux à La Rochelle, le Néo-zélandais jusqu’en 2022 et le polyvalent trois-quarts jusqu’en 2023.

L’ancien d’Edinburgh et des Harlequins quitte déjà le Racing 92 pour le Lyon LOU en qualité de joker médical de Jean-Marc Doussain.

Le LOU a prolongé le contrat de son pilier gauche de 30 ans Xavier Chiocci. Le joueur 10 fois capé en Bleu est désormais lié avec le club lyonnais jusqu’en 2022.

Pierre Mignoni peut souffler, ses jeunes LOU ont fait leur première victime

Pour finir avec le LOU, ce week-end marque une nouvelle étape de franchie dans le projet rhodanien avec cette première victoire en Champions Cup. Il aura donc fallu attendre leur deuxième participation pour voir le LOU s’imposer dans la reine des compétitions européennes. Cette victoire a été acquise facilement face aux Italiens de Trévise 28-0.

Les Saracens ont-ils abandonné la Champions Cup ?

Auteurs d’un non-match complet sur la pelouse du Munster, les Sarries (6 points) se retrouvent distancés dans leur poule par le Racing 92 (12 points) et par le Munster (11 points). Les derniers de Premiership à la suite de l’amende reçue pour dépassement du Salary Cap aurait-elle eu raison des ambitions européennes du club de Watford ? La question mérite de se poser après ce match lunatique des tenants du titre. Néanmoins, une nuance doit être apportée. Et si ce match n’était qu’une erreur de parcours, difficile à dire.

Deux matchs pour les Sarries à l’Allianz Park pour aller chercher une place en quart.

La deuxième partie de cette phase de poules sera en tout cas déterminante et cela tombe bien pour les Anglais, cette phase retour sera aussi plus abordable. Outre la réception du Munster à domicile le week-end prochain. Les Sarries devront ensuite se déplacer chez les Ospreys derniers avec 0 points pris en 3 matchs. Ils concluront leur phase de poules par une rencontre à domicile face au Racing 92. De quoi coiffer sur le fil le club francilien ? Ou alors réelle stratégie de la part des dirigeants de se focaliser uniquement sur le championnat anglais et mettre toutes les chances de leur côté en vue d’un maintien, puis pourquoi pas une qualification pour la prochaine édition de la Champions Cup. Réponse lors de la dernière journée les 18 et 19 janvier.

Les affiches du week-end :

Harlequins / Ulster 13/12 à 19 : 45
Racing 92 / Ospreys 13/12 à 20 : 45

Benetton Rugby Treviso / Lyon LOU 14/12 à 13 : 45
Connacht / Gloucester 14/12 à 13 : 45
Montpellier HR / Stade Toulousain 14/12 à 16 : 00
Saracens / Munster 14/12 à 16 : 00
Leinster / Northampton Rugby 14/12 à 18 : 15
Glasgow Warriors / Stade Rochelais 14/12 à 18 : 15

Exeter Chiefs / Sale Sharks 15/12 à 14 : 00
ASM Clermont / Bath Rugby 15/12 à 16 : 15

Le match à ne pas rater :

Le match du week-end sera peut-être à trouver dans la seule poule où tout le monde a gagné au moins un match : la poule 5 qui est la plus serrée au vu des trois premières journées. Si le Stade Toulousain a survolé la phase aller avec trois victoires (13 points), les trois autres équipes ont su gagner un match chacune. Gloucester actuellement deuxième avec 7 points se déplacent en Irlande sur la pelouse du Connacht dernier avec 4 points. Les Irlandais ont gagné leur unique match à domicile face à Montpellier et gardent donc un espoir de qualification s’ils gagnent ce week-end face à Gloucester chez qui ils ont perdu 26-17, concédants le point de bonus offensif en encaissant 4 essais. Les deux équipes ont montré des qualités offensives indéniables, Gloucester marquant au minimum 20 points et le Connacht minimum 17. L’actuel deuxième de la Conférence B du championnat celte, le Pro 14 ainsi que l’actuel 7ème de Premiership doivent tout deux assouvir leurs ambitions continentales et cela passera par une victoire en vue d’une qualification en quart de finale. Néanmoins être dans une poule serrée dit rarement meilleur deuxième. A l’un des trois poursuivants du Stade Toulousain de faire mentir les pronostics et d’arracher une place en quart de finale.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*