[PLANÈTE BLANCHE #39] Le Canada doré en Red Bull 400, Hirscher entre deux eaux et Bescond blessée

Marcel Hirscher fera-t-il un au revoir définitif au ski alpin ? Réponse le 6 août prochain à l'occasion de son interview d'été. (© EPAMAXPPP)

Un clash… à retardement. L’ancien champion cycliste Laurent Jalabert, consultant star de France Télévision sur le vélo, s’est laissé aller, dans le magazine Pédale, à une violente saillie à l’encontre de Martin Fourcade. “Ça me fait bien marrer d’entendre des sportifs dominant leur discipline ouvrir leur gueule, commence le champion du monde du contre-la-montre 1997. Faudrait m’expliquer pourquoi, tout à coup, ça ne marche plus pour eux. Je suis en pleine santé à 50 ans. J’espère que tout ira bien pour lui. Je ne suis pas suspicieux mais je ne comprends pas ceux qui l’ouvrent comme ça.” Si Jalabert a réagi de cette manière c’est parce que Fourcade, en 2014 dans L’Equipe, l’avait attaqué sur le plan du dopage et de son poste de consultant : “J’estime que les gens qui se sont dopés, on ne devrait plus les revoir dans le sport. Je n’ai rien contre Laurent Jalabert, mais c’est une honte que le service public l’embauche. Il a triché, il a menti, il incarne tout ce qu’on devrait combattre et, au lieu de ça, il se retrouve à répandre la bonne parole.” Visiblement, le vainqueur du Tour d’Espagne 1995 n’a pas apprécié puisqu’il est allé jusqu’à donner un “conseil” à son cadet. “Il fait du biathlon, qu’il reste dessus. On ne lui demande pas d’ouvrir sa bouche sur le cyclisme, un sport qu’il ne connaît pas. Je me garderais bien de le faire sur son sport.” Un clash, un vrai, qui repose, du côté du cycliste, sur des suppositions. Si on ne peut nier que Jalabert s’est dopé au cours de sa carrière (cela a été prouvé), l’ancien de l’équipe Once de Manolo Saiz (tiens, tiens) n’a aucune preuve, mais alors aucune, d’un Martin Fourcade chargé lors de ses courses. Le Catalan est même l’un des plus sérieux pourfendeurs du dopage (les biathlètes russes ne le savent que trop bien). En tout cas, on attend une réponse de Fourcade. Et pas dans 5 ans.

Un tour d’horizon complet de l’actualité des sports d’hiver ? C’est seulement dans la Planète Blanche d’Agora Sports. Dans ce 39eme numéro, les Mondiaux de Red Bull 400, l’avenir d’Hirscher, l’actualité chaude du biathlon ou la retraite de Wank sont au programme.

Ricard et Sands champions du monde de Red Bull 400

Ce 13 juillet avaient lieu les Championnats du Monde de Red Bull 400, sport consistant à monter la pente puis la piste d’élan d’un tremplin de saut à ski, le tout sur une distance de 400 mètres… mais avec un dénivelé de dingos. Le Canadien Alexandre Ricard, pour sa première participation, est devenu champion du monde en gravissant le tremplin de Whistler, à domicile, en 3 minutes et 29 secondes. Les Norvégien Erik Resell échoue à une seconde, l’Autrichien Jakob Mayer est bronzé en 3’35”.

Chez les dames, c’est aussi une locale, Madison Sands, qui l’emporte. La Canadienne survole la course, bouclée en 4’18”. Brooke Spence et Robyn Milden, la tenante du titre, montent sur le podium.

Hirscher en dira plus sur son avenir le 6 août… en attendant il monte sur la moto de Zarco !

Le suspense ne va pas cesser de monter jusqu’à la date fatidique ! C’est le 6 août prochain, au climax que cette attente, que l’on saura si l’Autrichien Marcel Hirscher continue, ou non, sa carrière professionnelle de skieur alpin. Le multiple vainqueur du gros globe de cristal a convoqué la presse à cette date à Salzbourg. Avant de prendre une décision définitive, le champion s’est essayé à la moto sur le circuit de Spielberg. C’est le Français Johann Zarco, pilote officiel KTM, qui l’a conseillé.

L’équipe de France militaire défile à Chamonix pour le 14 Juillet

Comme tous les ans, les athlètes composant l’équipe de France militaire de ski ont défilé dans les rues de Chamonix à l’occasion du 14 Juillet. Tessa Worley, Perrine Laffont, Blaise Giezendanner, Baptiste Gros, Richard Jouve, Brice Roger, Simon Desthieux, Célia Aymonier, Marie Bochet, Robin Duvillard, Nelly Moenne-Loccoz ou Lucas Chanavat y étaient.

Au même moment, Simon Fourcade et Anne-Sophie Barthet défilaient sur les Champs Elysées avant d’être reçus à l’Elysées par le Président de la République Emmanuel Macron.

Bescond blessée, Eckhoff aussi, Mäkäräinen à Corrençon, Kuzmina pas vraiment à la retraite ?

Mauvaise nouvelle pour Anaïs Bescond. La biathlète française a publiquement annoncé hier s’être blessée. La championne olympique du relais mixte est touchée au genou gauche et va devoir adapter son entraînement pendant sa convalescence. Tiril Eckhoff est l’autre biathlète blessée de la semaine. La Norvégienne, souvent sur le flanc ses dernières années, s’est cassée un petit orteil.

Pendant que ses adversaires se soignent, la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen est en stage estival à Corrençon-en-Vercors, là-même où les Bleus avaient élu domicile il y a quelques semaines. L’équipe américaine y est aussi. Tous logent à Zecamp, l’établissement géré par les retraités Marie Dorin-Habert, Loïs Habert et Robin Duvillard.

La dernière info de la semaine sur l’astéroïde biathlon, c’est que la Slovaque Anastasia Kuzmina n’en a peut-être pas complètement terminé avec le biathlon au plus haut niveau. Dans une interview donnée au site Sportky.sk, la triple championne olympique a évoqué la possibilité de disputer les relais en Coupe du monde, si et seulement si les sœurs Fialkova et Terezia Poliakova “souhaitent se fixer des objectifs collectifs”. C’est donc un appel du pied que la plus illustre des biathlètes de son pays vient de faire. En attendant d’en savoir plus, elle s’entretient physiquement et prendra part à plusieurs épreuves cet été en Allemagne et en Norvège.

En bref…

L’IBU en visite au Grand-Bornand

Au mitan de la semaine passée, les équipes de l’Union Internationale de Biathlon, menées par Borut Nunar, son directeur des courses, ont inspecté le stade Sylvie Becaert du Grand-Bornand. C’est sur ce site qu’aura lieu l’étape française de la Coupe du monde de biathlon au mois de décembre prochain. Le principal aménagement présenté à l’IBU – et approuvé par celle-ci – est la nouvelle (grande) bosse du parcours, située sur la gauche du stade. De quoi mettre encore un peu plus de piment à la course…

Klaebo signe (enfin) avec la Fédération norvégienne, le stade de Madona resurfacé

Enfin ! La star norvégienne du ski de fond (et du rollerski en été !) Johannes Hoesflot Klaebo a enfin signé son contrat avec sa Fédération. Grâce à cet engagement, le roi des Mondiaux de Seefeld fait officiellement partie de l’équipe nationale norvégienne. Les discussions achoppaient, un peu comme pour Petter Northug en son temps, sur les sponsors personnels du champion. La question était de savoir à quels moments, Klaebo représenteraient les sponsors de la Fédération et ses sponsors personnels. Le problème a visiblement été réglé. Loin de ses considérations, le site des Mondiaux de rollerski (8-11 août), à Madona, en Lettonie, a été refait pendant la semaine.

Le programme du Ladies Night Tour 2019/2020 est tombé

Le circuit féminin de slalom parallèle – épreuve qui deviendra olympique en 2022 – nocturne Ladies Night Tour ira à Courchevel (27 décembre), Val d’Isère (11 février), Métabief (25 février), Morzine (3 mars) et Pra-Loup (14 mars) l’hiver prochain. Rappelons que c’est la Belge Kim Vanreusel qui a remporté le circuit cette année.

Backscheider et Brunet sur la Planche des Belles Filles à l’occasion du passage du Tour de France

Le fondeur Adrien Backscheider et l’ex-biathlète Marie-Laure Brunet, double médaillée olympique en 2010 à Vancouver, étaient les stars du peloton France Montagnes – essentiellement composé de moniteurs de ski fans de cyclisme – ayant gravi la Planche des Belles Filles jeudi dernier. Si cela a été rendu possible c’est parce que le Tour de France arrivait en haut de cette montée de sept kilomètres. Pendant de temps-là, le néo retraité Maxime Laheurte a passé l’étape en voiture et en hélicoptère.

Wank ne sautera bientôt plus

La sauteur à ski allemand Andreas Wank a annoncé sa retraite sportive la semaine passée. Un titre olympique par équipes en 2014, une médaille d’argent collective à Vancouver 2010 et deux autre breloques d’argent mais aux Mondiaux de saut 2013 et de vol 2012 remplissent son palmarès en grand championnats. En Coupe continentale l’hiver dernier, il n’avait plus pris part à une Coupe du monde depuis mars 2018. Il disputera son dernier concours le 27 juillet prochain à l’occasion du Grand Prix d’été d’Hinterzarten.

View this post on Instagram

Hi everyone, the day has come to end my sporting career. I have completed an apprenticeship in the DSV-Academie next to my active career and will now take the opportunity to strengthen the coaching team around our new national coach and my long-time exercise coach Stefan Horngacher. I was able to have many experiences as a ski jumper – both good and less good. I would now like to pass them on and take on the challenge of supporting our athletes in the best way and giving everything for the team. It was always my goal to succeed and win medals. And that will remain the case, except that I now pursue the wish as a coach. This step was difficult for me because I wanted to participate on the next Olympic Winter Games. Nevertheless, the thought of the cool team, with all the athletes and coaches, came to me that I can get involved there and want to take on the new challenge. I always had my family behind me for many years, the ski federation (@dsv_nordisch), so many great trainers, the Bundeswehr (@spitzensport_bundeswehr ) and sponsors, who also became a kind of family for me and always supported me (@viessmann_sport @fischernordic @fluege.de @kampa_haus ), also when things went stony. I am very thankful for getting the opportunity by the Bundeswehr, to start this career as a couch. I would like to thank everyone for that. But above all you who supported me at the hills cheered and gave mental upswing. I didn't achieve everything that I wanted as a ski jumper, but I experienced some moments that were never taken for granted. I thought this would be the right moment for this picture with my most important successes and memories. I will always think of the Olympic gold and silver, silver at the World Championships and the World Ski Flying Championships, the Summer Grand Prix overall victory, double gold at the Junior World Championships, and the feeling of flying. I will make my last jump on the 27th of July in Hinterzarten next to the SGP (#hiza2019) and I would be happy if you come to cheer on our athletes and when I say goodbye in this way. Sincerly yours Andi

A post shared by Andreas Wank (@andreaswank_official) on

Jack Lesage, le cinéaste de Grenoble 1968, n’est plus

Si la ville de Grenoble a obtenu l’organisation des Jeux olympiques d’hiver 1968, elle le doit beaucoup à lui. Lui, c’est Jack Lesage, décédé la semaine dernière à 96 ans. Le maire de l’époque, Albert Michallon, avait eu le nez creux en le désignant cinéaste officiel de la candidature iséroise. Surtout, montrer un film de promotion d’une candidature olympique en 1964 n’allait pas de soi. Cette innovation a sans doute joue pour Grenoble lors du vote final…

Un nouveau sponsor pour Holdener

La polyvalente skieuse suisse Wendy Holdener a un nouveau sponsor principal. Jusque-là soutenue par Electrolux, la double championne du monde de combiné alpin verra apposer le logo d’Emmi Caffè Latte à partir de l’hiver prochain sur son casque, notamment.

Mancuso maman

La skieuse américaine Julia Mancuso, qui avait mis un terme à sa carrière en janvier 2018 sur les pentes de Cortina d’Ampezzo après avoir échoué à se qualifier pour les Jeux de PyeongChang, a mis au monde un petit Sonny la semaine dernière. La championne olympique de géant 2006, en couple avec le surfeur Dylan Fish, a fait partager sa grossesse sur les réseaux sociaux et, donc, la naissance de son fils.

Le sauteur freestyle suisse Nicolas Gygax s’éclate au show de Mettmenstetten

L’ancienne skieuse Marion Bertrand partage sa nostalgie du bon vieux temps sur les réseaux sociaux

Quand Candide Thovex skie des piscines à vagues…

Pour une séance rattrapage de la semaine précédente, cliquez juste en-dessous

A propos de Florian Burgaud 92 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*