[PLANÈTE BLANCHE #42] Fourcade et Manificat radieux en Norvège, Johaug impressionne aussi en athlétisme et Grange retrouve la neige

Martin Fourcade et Johannes Boe se sont affrontés le week-end dernier à Sandnes (Norvège) dans le cadre du Blink Festival. (© Tous droits réservés)

L’engouement populaire vu la semaine dernière lors du Blink Festival, à Sandnes, en Norvège faisait plaisir à voir. Plus de 100 000 furieux de ski nordique, et de boisson (ne nous mentons pas), sont venus admirer et encourager les athlètes habitués à pareille fête, seulement (et malheureusement), l’hiver. C’est le record absolu de fréquentation. Ce genre de rendez-vous fait du bien aux cœurs et aux têtes des suiveurs de sports d’hiver. Quel bien cela fait de voir les meilleurs spécialistes de ski de fond (enfin de rollerski, on est en été !) et de biathlon se battre sur le tarmac parfait du centre-ville de Sandnes, devant une foule acquise à leur cause (surtout à celle des Norvégiens). Cinq années après, Martin Fourcade faisait son grand retour dans le centre de la Norvège. Le septuple vainqueur du gros globe de cristal de vainqueur de la Coupe du monde de biathlon a visiblement apprécié en signant trois jolis podiums. Le prochain rendez-vous important pour lui c’est le premier Martin Fourcade Nordic Festival qui aura lieu à la toute fin de ce mois sur la Pâquier à Annecy. L’ambiance y sera bon enfant et il y a aura du monde partout autour du lac d’Annecy. Les compétitions seront belles. Espérons que cette première édition ouvre la porte à plein d’autres compétitions urbaines de ski nordique en France. C’est tellement bien, c’est tellement bon, c’est tellement enivrant.

Un tour d’horizon complet de l’actualité des sports d’hiver ? C’est seulement dans la Planète Blanche d’Agora Sports. Ce 42eme numéro est consacré, en grande partie, au Blink Festival – le grand rendez-vous de l’été pour les nordiques. L’exploit de Johaug en athlétisme, les Mondiaux juniors de ski sur herbe et le retour de Grange sur les skis sont aussi au programme.

Un Blink Festival réussi pour les Bleus, le Guide World Classic Tour est lancé

Comme tous les ans au mitan de l’été, le Blink Festival réunit les meilleurs athlètes nordiques de la planète – dont, bien sûr, les Français – pour un week-end de compétitions. C’est à Sandnes dans le comté du Rogaland, au centre du pays, que les compétitions ont lieu, mise à part la mythique montée de Lysebotn, l’Alpe d’Huez norvégienne, rejointe par ferry avant d’être gravie, difficilement mais avec fierté par les coureurs. Certaines courses servaient de support au Guide World Classic Tour, le circuit scandinave de rollerski de référence, qui entre dans sa quatrième édition. Retour sur une semaine riche en couleurs, en compétitions et en enseignements.

Musgrave, leader du GWCT, en feu, Slind aussi

Comme d’habitude, le Blink Festival s’est ouvert par la course classique de 60 kilomètres, la Blink Classics reliant Algard et Sandnes via une grosse montée, située à Seldal. L’Écossais Andrew Musgrave a pris le meilleur sur la concurrence mais seulement en toute fin de course puisqu’elle ne s’est décantée que lors du sprint final. Il a battu les locaux Simen Hegstad Krüger et Morten Eide Pedersen, nouveau sociétaire et leader de l’équipe française Jobstation.work. Les Français n’ont pas brillé sur cette course puisqu’Adrien Backscheider est 33eme, Maurice Manificat 36eme, Clément Parisse 40eme et Jean-Marc Gaillard 54eme. Chez les dames la course ne fut pas du tout la même puisque la Norvégienne Astrid Oeyre Slind gagne plus d’une minute devant Thea Krokan Murud.

À la suite de cette épreuve avait lieu, dès le lendemain, la deuxième levée du GWCT 2019, et du Blink Festival. Il s’agissait de gravir la terrible montée de Lysebotn en double poussée, pour la toute première fois. Comme entre Algard et Sandnes, c’est Musgrave qui a été le plus fort. Et cette fois-ci, le chronomètre en donne la preuve : le fondeur, troisième du 15 km libre de Toblach en décembre 2017, l’emporte presque 28 secondes devant Pedersen, Sjur Roethe échouant à 29 secondes. Le Tricolore Gaillard, en perdition sur le 60 km, termine à une belle 5eme place à 55 secondes du vainqueur. Lors de la montée féminine, on a assisté à une véritable démonstration de Slind, (très) large vainqueure devant Emilie Fleten et la Polonaise Justyna Kowalczyk. Avant l’Alliansloppet (17 août) et la Toppidrettsveka (22 août), Musgrave et Slind sont les larges leaders du général du Guide World Classic Tour.

Un podium pour Manificat sur le Lysebotn Opp

Pendant que les engagés du GWCT se démenaient en double poussée, la course skate battait son plein, avec de nombreuses stars du ski nordique mondial. Mais finalement, comme l’année dernière, c’est le Norvégien Krüger, champion olympique du skiathlon en Corée du Sud il y a un an et demi, qui fut le plus fort. Son compatriote Hans Christer Holund, à 2″9, est le seul a lui avoir résisté. Maurice Manificat, ancien vainqueur de cette montée, termine à une jolie troisième place alors que Parisse est sixième. Belles performances aussi pour Backscheider, 12eme, Emilien Jacquelin, 16eme, et Clément Arnault, 21eme. Therese Johaug explose, elle, la montée skate féminine : Ingvild Flugstad Oestberg est deuxième à presque trois minutes, Kaisa Mäkäräinen troisième à plus de cinq minutes ! Et ce n’est pas le seul exploit que la championne a réalisé le week-end passé… (voire plus bas)

Quatre podiums en biathlon, Fourcade en forme

Le centre-ville de Sandnes était le cadre, idyllique, du premier affrontement de l’été entre Martin Fourcade et Johannes Boe. Sur le concours de tir, la première épreuve qui a vu s’opposer les deux superstars du biathlon mondial, c’est le Français qui a pris le dessus. Deuxième (Johannes est 6eme), le Catalan est devancé par le frère de son ennemi, Tarjei… pour un dixième de seconde. Un peu plus tard dans la soirée, lors de la mass-start, le vainqueur sortant du gros globe de cristal a pris sa revanche en battant Fourcade d’une seconde. Les autres Français ont brillé sur cette course urbaine puisque Jacquelin complète le podium alors que Simon Desthieux est 4eme, Fabien Claude 6eme et Quentin Fillon-Maillet 7eme. Dorothea Wierer, largement la meilleure, remporte le concours de tir féminin tandis que la Suédoise Hanna Öberg gagne la mass-start, plus de 7 secondes devant sa compatriote Mona Brorsson.

Au lendemain de cette (riche) journée, ce sont des super sprints qui concluaient le week-end de biathlon du Blink Festival 2019. Sur cet effort, court (environ 11 minutes) mais rythmé et répétitif (trois tours à disputer pour les meilleurs), c’est le local Lars Helge Birkeland qui s’impose devant Vetle Sjaastad Christiansen et… Martin Fourcade, autour d’un troisième podium à Sandnes. Si Jacquelin prend une jolie 5eme place, Johannes Boe ne termine que onzième à 1 minute et 20 secondes. La compétition féminine est glanée par Marte Olsbu Roieseland. La Norvégienne, poussée par le public, bat Öberg au sprint. Julia Simon, qui s’est hissée en finale, termine 8eme juste devant la néo-future retraitée Anastasiya Kuzmina.

Chanavat tout proche du podium

Puisqu’un week-end de Blink Festival ne peut pas se dérouler sans compétitions de rollerski dans le centre de Sandnes, parlons de ces dernières ! Les mass-starts sont revenues à des athlètes qui ne faisaient pas forcément figures d’épouvantails. Effectivement, ce sont Haavard Solaas Taugboel et Helene Marie Fossesholm qui l’emportent. Baptiste Gros, 8eme à 2″5, est le premier tricolore. En ce qui concerne le sprint, l’Italien Federico Pellegrino a, sans surprise, dominé l’exercice devant le Britannique James Clugnet et le Russe Sergey Ustiugov. Lucas Chanavat prend la quatrième place à quelques centimètres de la médaille de bronze. Victoire de la Slovène Anamarija Lampic chez les féminines. Elle bat Maiken Caspersen Falla pour trois dixièmes.

Johaug championne de Norvège… du 10 000 mètres et qualifiée pour l’Euro 2020 d’athlétisme !

Quelques jours après sa victoire sur le mont Lysebotn, la fondeuse Therese Johaug s’alignait sur… le 10 000 mètres des championnats norvégiens d’athlétisme, à Hamar, par ailleurs haut lieu du patinage de vitesse mondial. En 32’20″19, l’ogresse du circuit mondial de ski de fond s’est imposée, réalisant par là le quinzième meilleur chrono européen de l’année. C’est aussi le cinquième meilleur temps norvégien de l’Histoire, ce chrono lui permet, aussi, d’obtenir le droit de prendre part aux championnats d’Europe 2020 qui auront lieu à Paris au stade Charléty. Avant d’éventuellement se rendre dans la capitale en juin prochain, Johaug sera (déjà) en France ce mois-ci pour un stage en altitude prévu à Font-Romeu.

Les Tchèques emmenés par Bartak et les sœurs Maeda stars des Mondiaux juniors de ski sur herbe

Les championnats du monde juniors de ski sur herbe avaient lieu la semaine dernière en République Tchèque dans la localité de Stitna nad Vlari, un spot réputé situé en Moravie. Sur l’herbe tchèque ce sont… les Tchèques qui ont brillé. Martin Bartak, 19 ans, deux victoires cet été en Coupe du monde, remporte deux titres en géant et super-G et monte sur les podiums du super combiné (bronze) et du slalom (argent). Sur les deux compétitions où il ne l’emporte pas, le titre revient à d’autres tchèques, Filip Machu et Jan Borak.

Chez les femmes, la Japonaise Chisaki Maeda réalise le grand chelem, comme l’été dernier à Montecampione (Italie). La double championne du monde senior (slalom en 2015, super combiné en 2017) ne dispute pas d’autres courses que les grands championnats. Sa petite sœur Marino, deux ans de moins et championne du monde juniors 2016 en super-G, prend l’argent en géant, super-G et slalom. Une famille qui gagne. Vivement les Mondiaux des grands prévus autour du 15 août à Marbachegg (Suisse).

Les Sud-Américains dominateurs en snow volleyball à Bariloche

La troisième et dernière étape du Snow Volleyball World Tour avait lieu à Bariloche (Argentine). Alors que les compétitions de beach volley battent leur plein en Europe, c’est donc du volley sur neige, sport de démonstration aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver 2020 de Lausanne, qui a bercé le week-end des habitants de cette ville du Rio Negro. De l’autre côté de l’Atlantique, ce sont des locaux qui ont brillé. Les Brésiliennes et les Argentins décrochent l’or. Cette première édition du World Tour est maintenant terminée. Des Mondiaux auront lieu en 2021. En espérant que ce sport, qui peut se jouer dans des lieux magnifiques, prenne de l’ampleur entre-temps. Il le mérite.

On connaît les derniers participants du Martin Fourcade Nordic Festival

Le plateau du MFNF était annoncé complet depuis quelques semaines déjà. Ce n’était pas tout à fait la réalité. Effectivement, il manquait des participants pour l’épreuve de rollerski. Les heureux élus, issus des équipes de France, ont été annoncés en début de semaine dernière. Il s’agit de Laura Chamiot-Maitral, Mélissa Gal, Coralie Bentz, Tom Mancini, Jules Chappaz, Fabien Claude, Jean Tiberghien, Flora Dolci, Emilie Bulle, Arnaud Chautemps, Clément Arnault, Juliette Ducordeau, Léna Quintin, Valentin Chauvin et Lou Reynaud.

En bref…

Les France de nordique aux Contamines en 2020

Les championnats de France 2020 de biathlon et de ski de fond se dérouleront aux Contamines-Montjoie (Haute-Savoie) à la fin du mois de mars.

Prémanon se met aux couleurs de Lausanne 2020

Le site de ski nordique des Tuffes, à Prémanon (Jura), s’est mis la semaine passée aux couleurs des JOJ de Lausanne 2020. Rappelons que la station française accueillera les épreuves de saut à ski, biathlon et combiné nordique.

Grange rechausse les skis, Gisin aussi

Près de sept mois après sa blessure au genou contractée à Wengen (Suisse), le double champion du monde de slalom Jean-Baptiste Grange a rechaussé les skis aux 2 Alpes. Il remettra ses skis dans quelques jours à Zermatt.

Même joie pour le skieur suisse Marc Gisin, auteur d’une impressionnante chute en décembre dernier sur la piste de Val Gardena : l’Helvète vise la descente de Lake Louise.

L’extension du stade d’Arçon inaugurée

Le stade de biathlon d’Arçon (Doubs) a été agrandit. La piste passe de 2.5 à 3.3 kilomètres grâce à l’ajout de 800 mètres, qui augmentent le dénivelé positif avec notamment un passage à 25%, de piste à la sortie du pas de tir.

Un kilomètre vertical sur… la piste des Chabrières !

Simon Billy, champion français de ski de vitesse, a pris part au kilomètre vertical disputé sur la piste des Chabrières de Vars. C’est Rémi Loubet qui l’emporte sur la piste la plus rapide du monde.

Dominik Paris et Josef Ferstl inaugurent leur cabine à Kitzbühel

Pour une séance rattrapage de la semaine précédente, cliquez juste en-dessous

A propos de Florian Burgaud 93 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*