[PLANÈTE BLANCHE #7] Le retour gagnant des biathlètes à Pokljuka, le week-end parfait de Riiber, les confirmations Johaug et Kobayashi, Gaillard sur le podium et Shiffrin dans l’Histoire

Le brochette gagnante du relais mixte de Pokljuka. (© Tous droits réservés/IBU)
Retour sur la riche et glacée actualité des sports d’hiver de la semaine dernière dans ce septième numéro d’Une semaine sur la planète blanche. Enjoy !

Un retour triomphant pour le biathlon

Alors que les skieurs alpins, fondeurs, combinés et autres sauteurs sont sur le pont depuis maintenant quelques semaines, les biathlètes reprennent, eux, le cours de leurs activités hivernales en douceur à Pokljuka (Slovénie). Les relais mixtes de rentrée ont eu lieux hier alors que les courses individuelles commencent ce mercredi (individuel, sprint puis poursuite). Aussi, l’IBU Cup a repris ses droits à Idre (Suède), avec succès pour l’équipe de France.

Un relais mixte au rendez-vous, un relais mixte simple en chocolat

Le premier dimanche de la saison de biathlon est réservé depuis quelques saisons aux relais mixtes. Mais cette année ce n’est pas la station suédoise d’Östersund qui les accueillent… parce que les Mondiaux s’y dérouleront dans quelques mois. C’est donc en Slovénie, à Pokljuka, que le coup d’envoi de l’hiver 2018/2019 a été donné. C’est le relais mixte simple qui lançait la saison hivernale : les Norvégiens Lars Helge Birkeland et Thekla Brun-Lie l’ont gagné devant les Autrichiens Hauser/Eder et les Ukrainiens Tyshchenko/Merkushyna. Les Français Anaïs Chevalier et Antonin Guigonnat, trop fautifs sur le pas de tir, prennent la quatrième place. 

La joie des vainqueurs norvégiens du relais mixte simple. (© Tous droits réservés/IBU)

Quelques heures plus tard, c’était le relais mixte, le vrai, celui où la France est championne olympique en titre. D’ailleurs, l’équipe de France alignée était la même qu’à PyeongChang à la notable exception du remplacement de Marie Dorin-Habert, partie à la retraite, par Justine Braisaz. Ce collectif né en Corée du Sud a tenu son rang en dominant la course de la tête et des épaules. Avec cinq petites pioches disséminées tout au long de la course, les Bleus (Bescond, Braisaz, Fourcade, Desthieux) devancent les surprenants suisses de 38″7 et les Italiens de 52″1. Les Russes, les Allemands, les Suédois, les Norvégiens ou les Ukrainiens sont passés à côté de leur course. Cela nous a donné l’eau à la bouche, vivement les compétitions individuelles…

Simon Desthieux, avec son joli drapeau tricolore, à l’arrivée du relais mixte de Pokljuka. (© Tous droits réservés/IBU)
Aristide Bègue en feu à Idre

Le biathlète catalan – et fan du club de rugby de Perpignan – Aristide Bègue a signé un magnifique week-end lors de la première étape de l’IBU Cup (l’antichambre de la Coupe du monde) disputée à Idre. Le Français a d’abord pris la deuxième place du sprint avant de remporter le second deux jours plus tard. S’il s’est quelque peu écroulé lors de la poursuite – comme l’USAP depuis le début de la saison -, son compatriote Martin Perrillat-Bottonet a signé une superbe remontée de la quinzième à la troisième place. Chez les dames, la meilleure performance du week-end est à mettre au crédit de Lou Jeanmonnot-Laurent,  sixième de la poursuite dominicale. 

Aristide Bègue, au centre, a signé un superbe week-end à Idre. (© Tous droits réservés/IBU)

Nicole Schmidhofer reine de Lake Louise, Mikaela Shiffrin dans l’Histoire, Luitz en feu à Beaver, la Birds of Prey pour Beat Feuz

Le programme de ski alpin était chargé le week-end passé en Amérique du nord. Avec les filles à Lake Louise, sans Lindsey Vonn, pour de la vitesse et les hommes à Beaver Creek, pour de la vitesse et un géant, il y avait de quoi faire. Et il y a eu de quoi de fait…

Beat Feuz roi de la Birds of Prey, Stefan Luitz et Thomas Tumler incroyables en géant

La première grande descente de l’hiver avait lieu vendredi dernier sur la mythique Birds of Prey de Beaver Creek. Seulement, c’est de la cabane de réserve que les skieurs se sont élancés – que ce soit pour la descente ou le Super-G du lendemain – en raison des chutes de neige, qui ont obligé les organisateurs à n’organiser qu’un seul entraînement. Dans des conditions difficiles, c’est le Suisse Beat Feuz qui a le mieux géré les éléments : il s’impose devant son compatriote Mauro Caviezel et l’incroyable Aksel Lund Svindal au bâton harnaché à sa main tout juste opérée. Les Français Adrien Théaux et Johan Clarey suivent, à quelques centièmes d’un podium qui n’a jamais été aussi proche depuis deux ans. Le Super-G a été enlevé par l’Autrichien Max Franz, qui signe sa deuxième victoire de l’hiver : le podium compte cinq personnes puisqu’ils sont trois ex-æquo à la troisième place. Le meilleur tricolore est Adrien Théaux, 11eme, alors que Nils Allègre, et son dossard 38, prend la 13eme place, Alexis Pinturault la 16eme et Victor Muffat-Jeandet la 18eme. 

Podium à cinq lors du Super-G de Beaver Creek ! (© Agence Zoom)

Enfin, le dimanche, le géant – le premier de l’hiver – nous a réservé des surprises, immenses. D’abord, le troisième de la course n’est autre que l’anonyme suisse Thomas Tumler, dossard 48. Ce dernier, 21eme de la première manche, a signé la course de sa vie sur le second tracé pour remonter à la troisième place. Et puis, c’est l’Allemand Stefan Luitz, leader à mi-parcours, qui l’a emporté en reprenant quatre dixièmes à l’ogre Marcel Hirscher sur le bas de la piste. Il s’agit du premier succès de Luitz à ce niveau et il prive Hirscher d’un soixantième succès en Coupe du monde. Le meilleur tricolore est Mathieu Faivre, 7eme. Muffat-Jeandet est 10eme, Pinturault 14eme et Thomas Fanara 21eme. Le week-end prochain c’est la Face de Bellevarde qui se profile… On a hâte d’y être !

L’Allemand Stefan Luitz a explosé de joie après son succès lors du géant de Beaver Creek. (© Agence Zoom)
Nicole Schmidhofer telle Lindsey Vonn, Mikaela Shiffrin meilleure que Lindsey Vonn

En l’absence de son impératrice Lindsey Vonn, Lake Louise a sacré l’Autrichienne Nicole Schmidhofer. Cette dernière a gagné les deux descentes au programme dans l’Alberta, d’abord devant la Suissesse Michelle Gisin puis devant sa compatriote Cornelia Hütter. C’est la première fois qu’une Autrichienne fait un back-to-back en descente depuis celui de Renate Götschl en 2006/2007. 

Nicole Schmidhofer, la grande dame de Lake Louise. (© Agence Zoom)

Le Super-G du dimanche a consacré Mikaela Shiffrin. Par cette victoire elle devient la première (et même le premier) athlète à remporter au moins une victoire en Coupe du monde dans chacune des six disciplines au programme (slalom, parallèle, descente, Super-G, géant, combiné alpin). L’Américaine rentre dans l’Histoire avec cette large victoire : Mowinckel est à 0″77 et Rebensburg à 0″83. La Tricolore Romane Miradoli réalise son meilleur résultat en carrière en prenant la sixième place à neuf dixièmes de Shiffrin. Sinon, Laura Gauché a fini, dans l’ordre des courses, 31eme, 34eme et 31eme. Enfin, Margot Bailet est revenue sur le circuit après deux ans d’absence : elle termine 45eme, 44eme et 43eme. 

Mikaela Shiffrin est décidément une des plus grandes skieuses de l’Histoire. (© Agence Zoom)

Jarl Magnus Riiber incroyable à Lillehammer

Jarl Magnus Riiber est un phénomène. Ce n’est pas une nouveauté mais on en a eu la confirmation à Lillehammer le week-end passé. Le combiné osloïte a dominé de la tête et des épaules les trois courses au programme de la fin de semaine. Le vendredi, il remporte le gundersen petit tremplin/5km d’un dixième devant l’Allemand Eric Frenzel au terme d’une course haletante et animée. Lors de la mass-start (format de course, où le fond est disputé avant le saut, de retour en Coupe du monde neuf ans après sa dernière apparition), il a bien résisté sur les skis avant de dominer le concours de saut à ski. Enfin, lors du gundersen dominical, disputé sur le grand tremplin, il a signé un très bon saut avant d’écraser la course sur les skis. Il est largement en tête du général de la Coupe du monde et se place, déjà, comme l’homme à abattre. Antoine Gérard a été le meilleur français du week-end en prenant la 32eme place le vendredi, la 12eme lors de la mass-start puis la 26eme le dimanche. Globalement, le week-end des Tricolores n’est pas réussi à cause du niveau sur le tremplin…

Jarl Magnus Riiber, le grand homme du circuit du combiné nordique. (© NTB scanpix)

Therese Johaug confirme sa bonne forme, les Norvégiens à l’avant chez les hommes

Les bonnes performances de Therese Johaug entrevues il y a une semaine n’étaient pas un leurre. La star norvégienne a confirmé sa forme étincelante à Lillehammer après deux hivers éloignés du circuit mondial. Chez les hommes, ce sont également des Norvégiens qui ont dominé le week-end alors que Jean-Marc Gaillard a signé une énorme course ce dimanche.

Jean-Marc Gaillard sur le podium, sept ans après, Didrik Tønseth au sommet

Pour la première fois depuis février 2011, et une deuxième place lors de la poursuite classique de Rybinsk, le fondeur Jean-Marc Gaillard est monté sur un podium en Coupe du monde à l’occasion de la poursuite clôturant le week-end de Lillehammer. Le week-end a été dominé par les Norvégiens bien que l’Italien Federico Pellegrini ait remporté le sprint : Sjur Røthe a remporté le 15km libre et il s’est fait battre par son compatriote Didrik Tønseth lors de la poursuite dominicale décidant du vainqueur du Tour de Lillehammer. C’est lors de cette course que Gaillard est monté sur le podium en signant le deuxième temps scratch derrière l’Allemand Brugger. Chez les autres français, Lucas Chanavat a pris la douzième place du sprint tandis que Parisse a pris la 11eme place du 15km libre où Backscheider a fini 14eme et Lapierre 16eme. Au classement final du week-end, Parisse est 18eme, Backscheider 19eme, Lapierre 22eme et Gaillard 29eme.

“Je n’ai jamais été un grand fan de ces classements. Là, je suis parti loin des meilleurs, il avait neigé et j’ai bénéficié d’une piste un peu damée par les passages. Devant, ils se sont un peu neutralisés donc il faut relativiser. Sportivement, ce podium n’a aucune valeur, même si je le prends, je suis passé pas loin tellement de fois. Maintenant, je veux en refaire un vrai.” (Jean-Marc Gaillard, réaliste, dans L’Équipe du 04/12)

La joie de Didrik Tønseth sur la ligne d’arrivée de la poursuite de Lillehammer. (© NTB scanpix)
Therese Johaug triomphe, première pour Sundling

Le week-end de Lillehammer a débuté par une première chez les dames avec la victoire de la Suédoise Joanna Sundling lors du sprint libre du vendredi. Elle y a devancé sa compatriote Nilsson et l’Américaines Bjornsen. Et puis le récital de Therese Johaug est arrivé. D’abord, elle a dominé le 10km libre pour se replacer dans la course à la victoire sur le Tour de Lillehammer. Ensuite, et enfin, elle a livré un récital pendant la poursuite disputée en style classique. La Suédoise Ebba Andersson et la Norvégienne Ingvild Flugstad Østberg suivent sur le podium alors que Charlotte Kalla, partie en tête, est quatrième. Therese Johaug, comme Emil Iversen chez les hommes, portera le dossard jaune de leader de la Coupe du monde à Beitostølen.

Therese Johaug renoue avec le dossard jaune. (© NTB scanpix)

Ryoyu Kobayashi confirme en Russie, les filles sur le grand tremplin à Lillehammer

Le Japonais Ryoyu Kobayashi, dossard jaune, est décidément le meilleur sauteur à ski de ce début d’hiver. Alors qu’il était monté sur le podium lors des trois premiers concours, le Nippon a continué sa série en Russie à Nizhny Tagil. Il a d’abord pris la troisième place d’un concours gagné par le Norvégien Johann Andre Forfang d’un souffle devant Piotr Zyla. Puis, le lendemain, il a dominé le second concours… devant Forfang et Zyla. Ses trois hommes forment le trio gagnant du week-end, trio dominé par Koboyashi qui signe le meilleur début d’hiver d’un sauteur à ski depuis celui du Mozart des tremplins Gregor Schlierenzauer en 2008.

Ryoyu Kobayashi, l’homme en forme de ce début d’hiver. (© Tous droits réservés/FIS)

La Coupe du monde féminine de saut à ski débutait par trois concours disputés à Lillehammer. Les deux premiers, sur petit tremplin, ont été gagnés par l’Allemande Juliane Seyfarth et la Russe Iakovleva. Le dernier, sur le grand tremplin, fut dominé par l’Allemande Katharina Althaus alors que la Française Léa Lemare, 23eme et 20eme les deux premiers jours, termine à la 14eme place après avoir signé le septième saut de la manche initiale. Lucile Morat a pris, successivement, les 21emes, 22emes et 18emes places. 

La joie de l’Allemande Althaus, vainqueur sur le grand tremplin de Lillehammer. (© NTB scanpix)

En bref…

Geisenberger double la mise en luge, les Allemands battus lors du relais !

Comme lors de la première étape de la Coupe du monde disputée à Igls (Autriche) il y a une semaine, l’Allemande Natalie Geisenberger a dominé la course disputée il y a quelques jours à Whistler (Canada) sur la piste des Jeux de 2010. Ses compatriotes Eggert/Benecken l’ont emporté en luge double devant leurs compatriotes Geueke/Gamm et Wendl/Arlt, en progrès par rapport à Igls. Enfin, l’Autrichien Wolfgang Kindl a gagné la compétition masculine devant l’Allemand Felix Loch et son compatriote Reinhard Egger. Mais la surprise du week-end est arrivée de la victoire russe lors du premier relais de l’hiver : Ivanova, Pavlichenko et Kashkin/Korshunov ont devancé les Allemands de 0″090.

La lugeuse Natalie Geisenberger, au centre, est invaincue cet hiver… (© Twitter @FIL_Luge/Tous droits réservés)
Pas de ski cross à Val Thorens, pas de ski halfpipe à Tignes

C’est une semaine noire qu’a connu le microcosme sur ski freestyle français. D’abord, le contrôle de la Fédération internationale de ski (FIS) s’est révélé infructueux à Val Thorens où des compétitions de ski cross devaient avoir lieux à la fin de cette semaine sur le parcours Jean-Frédéric Chapuis. Malheureusement, et malgré les chutes de neige de ses derniers jours, la station savoyarde reste à quai. On ne sait pas encore si les épreuves seront reprises. Les courses de Montafon (Autriche), prévues du 13 au 15 décembre, ont également étaient annulées par l’instance mondiale régissant le ski mondial, pour des raisons similaires… La troisième édition du Cross Alps Tour en prend un coup. Début d’hiver repoussé pour les spécialistes de ski cross qui commenceront donc le mardi 11 décembre à Arosa (Suisse) pour une course nocturne sprint

Et puis, l’autre nouvelle est tombée par un communiqué de la station de Tignes, comme un couperet. Alors que les traditionnelles Finales de la Coupe du monde de ski halfpipe devaient se disputer sur la demi-lune tignarde, elles sont annulées. La faute a la “perte de sponsors historiques importants.” 

Lindsey Vonn veut revenir à Lake Louise

Alors que ses congénères passaient le week-end sur les pentes des pistes olympiques de Lake Louise (Canada), l’Américaine Lindsey Vonn, blessée, a posté une vidéo sur sa chaîne YouTube. Dans cette dernière, la Speed Queen, qui doit disputer son dernier hiver cette saison, annonce qu’elle ne souhaite pas mettre un terme à sa carrière sans être retournée dans l’Alberta. Si l’on en croit Lindsey Vonn, elle étirera son bail de skieuse professionnel jusqu’en décembre prochain. On s’en réjouit d’avance.

Des blessés en veux-tu en voilà 

Perrine Laffont a perdu son acolyte. Alors que les bosseurs faisaient un dernier stage de préparation à Idre Fjall (Suède), Camille Cabrol s’est blessée au genou droit. En revenant en France, le verdict est tombé : les ligaments croisés de son genou droit sont rompus. Fin de saison pour la skieuse qui aura 21 ans le 25 décembre prochain. 

Il y a une semaine c’était la skieuse alpine franco-suédoise Estelle Alphand qui s’était gravement blessée : à Killington, elle s’était fracturée le péroné lors de la première manche du slalom. Le skieur alpin allemand Thomas Dressen s’est gravement blessé au genou lors de la descente de Beaver Creek : sa saison est aussi terminée. Enfin, le patineur japonais Yuzuru Hanyu ne participera pas aux Finales des Grands Prix de Vancouver le week-end prochain, la faute à une blessure à la cheville.

+ Une semaine sur la planète blanche #6
+ Tous les articles sports d’hiver d’Agora Sports

A propos de Florian Burgaud 53 Articles
Amoureux de sport depuis tout petit. Les sportifs d'hiver c'est la vie. Étudiant en M1 journalisme sportif à l'EDJ Nice.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*